Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Chargé.e de mission Migration & Développement (VSI) (candidature jusqu’au 19 juillet 2017)

Contexte

Depuis sa création en 1969, le « Grdr - Migration-Citoyenneté-Développement » accompagne les initiatives portées par les migrants et leurs partenaires sur les territoires le long des parcours migratoires [Afrique de l’ouest (Mali, Mauritanie, Sénégal, Guinée Bissau), Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie) et Europe (France, Italie, Espagne)].
Le Grdr inscrit son action dans un monde où l’interdépendance entre continents, pays et régions se renforce, alors que les inégalités et la précarité augmentent. Il veut contribuer à la construction d’un monde plus juste et plus solidaire et fonde son action sur une vision positive de l’avenir de l’Afrique de l’Ouest et tout particulièrement du Sahel. Il considère que la mobilité des hommes et des femmes est une chance pour les sociétés, une nécessité pour la construction du monde de paix de demain dans lequel nos sociétés en Afrique et en Europe sont liées.
Le Grdr intervient en Mauritanie dans la région du Gorgol depuis 2004 et du Guidimakha (Sud – Frontière du Sénégal et du Mali) depuis 1989. Les deux régions sont caractérisées par une forte culture de mobilités, qu’elles soient d’immigration comme d’émigration, saisonnières ou permanentes, à l’échelle sous-régionale ou internationale.
En 2016, le Grdr conduit un projet intitulé « Migration et développement en Mauritanie » qui s’inscrit dans le programme d’appui à la stratégie nationale de gestion des migrations en Mauritanie (PASNGM) financé par l’Union Européenne. Le Grdr intervient spécifiquement sur deux axes :
-  Le renforcement de l’approche migration et développement (axe 1 : co-développement).
-  Les droits des travailleurs migrants (axe 2 : accès aux droits).

Présentation du projet

Les résultats attendus de l’axe N°1 « co-développement » sont :

- Une meilleure connaissance des pratiques et des compétences de la diaspora.
- Un renforcement de capacités des agents consulaires mauritaniens en France et en Belgique aux pratiques de co-développement de leurs ressortissants.
- 4 communes (Selibaby, Kaedi, Ryad de Nouakchott et Nouadhibou) s’initient à la mobilisation de leur diaspora dans le développement local.
- La jeune chambre de commerce (JCC) renforce son offre d’appui aux porteurs de projets économiques issue de la diaspora.
- Un forum M&D réunissant les principaux acteurs est organisé à Nouakchott et permet de partager les initiatives de M&D et l’apport des diasporas au développement de la Mauritanie.

Les résultats attendus pour l’axe 2 « accès aux droits » sont :

- Les principaux consulats d’origine des migrants résidents en Mauritanie sont sensibilisés et formés aux droits et protections de leurs ressortissants conformément à la législation mauritanienne et celles des conventions bilatérales et internationales
- Les principales OSCIM et OSC intervenants sur les droits des étrangers sont formées et outillées pour orienter et accompagner les migrants.
Les activités structurées autour de ces 2 axes se résument en :
- Une recherche-action sur la dimension Migration et le Développement impliquant une meilleure connaissance de la diaspora mauritanienne en Europe (mapping des organisations, fiches compétences et répertoire des initiatives de co-développement) et un renforcement des capacités de 4 collectivités locales pour l’intégration des mobilités dans les stratégies de développement territorial et l’implication des diasporas dans le développement local (profil migratoire, formation co-développement, guide de mobilisation des acteurs M&D, mission double espace, appui a la JCC).
- Une offre proactive de renforcement de capacités en direction des consulats et des principales diasporas en Mauritanie autour des droits et de la protection des migrants. La réalisation de diagnostics permettra une bonne connaissance des pratiques institutionnelles et communautaires et la revue documentaire qui compile les textes des accords et droits facilitera l’élaboration d’outils d’information, la conception des modules de formations et des guides d’appui à l’organisation et à l’accompagnement des migrants.
- Un forum M&D qui, sur la base d’un appel à contributions et communications, réunira les différentes familles d’acteurs en Mauritanie ainsi que des paires au niveau sous régional et européens permettra de capitaliser et diffuser les bonnes pratiques tout en offrant une occasion pour la reconnaissance mutuelle des compétences et complémentarités des différents acteurs.

Missions

Le/la chargé.e de mission M&D interviendra en appui du chargé de projet et participera de fait à la mise en œuvre et au suivi des activités de projet « Migrationet Développement en Mauritanie ». Plus spécifiquement, il assurera la préparation, la coordination et l’organisation globale du forum M&D qui se déroulera à Nouakchott en juin 2018.

Description des tâches

Le chargé de mission sera placé sous la responsabilité de la coordinatrice générale du programme et du chargé de d’étude et de projet. Il interviendra également en appui de l’équipe « double-espace » basée en France (Grdr) et en Espagne (APS).

1. Organisation du forum M&D

- Mise en place du pilotage pour l’organisation du forum
Le projet prévoit la mise en place d’un comité d’organisation ainsi qu’une commission scientifique qui assureront le pilotage global et le suivi de l’organisation du forum. Le chargé de mission interviendra directement dans la mise en place et l’animation de ces instances de gouvernance. Il mobilisera l’expertise interne et externe adéquat pour accompagner la construction de l’événement : format du forum, intervenants, thématiques abordées…

- Organisation et logistique de l’événement
Le chargé de mission exécutera le budget alloué à l’organisation pratique et logistique du forum : location de la salle de conférence, conditions de transport et d’accueil des participants. Il coordonnera le pilotage du lancement et sélection des communications.

- Mobilisation des participants
Le chargé de mission sera l’interlocuteur privilégié des intervenants et participants pour le forum. Il sera chargé de communiquer sur l’événement et de diffuser les informations pratiques

- Participation à l’élaboration des supports de capitalisation à l’issue du forum
Le chargé de mission interviendra en appui de la commission scientifique dans l’élaboration des supports de communication et de capitalisation prévu pour cette activité.

- Suivi budgétaire de l’activité
Le chargé de mission établira et assurera le suivi budgétaire de la partie technique et logistique de l’évènement.

2. Appui technique à l’équipe du projet

Le/la chargé.e de mission intègrera l’équipe-projet du programme. De fait, il sera amené à intervenir en appui des différentes équipes mobilisées en Mauritanie et en Europe (France et Espagne).

- Suivi des activités, participation au reporting technique du programme
- Mobilisation des acteurs dans la dynamique programme (OSCIM, collectivités territoriales, institutions…).
- Appui à l’organisation des missions double-espace organisées en Afrique de l’Ouest et en Europe

Qualification

Diplômé de 3ème cycle universitaire.
Expérience dans l’organisation et l’animation d’ateliers et/ou forums.
Rigueur et autonomie.
Forte capacité rédactionnelle et aisances relationnelles.
Connaissances de la problématique « migration-développement », notamment en Afrique subsaharienne (migrations internes, internationales).

Conditions du poste

Localisation : Nouakchott (avec des déplacements possibles en régions).
Type de contrat : VSI
Prise de fonction : août 2017 pour 12 mois

Modalités de candidature

Les candidat.e.s sont invité.e.s à envoyer par email leur CV et lettre de motivation à l’adresse suivante : david.brites@grdr.org ou mauritanie@grdr.org

AVANT LE 19 JUILLET 2017


Actualités
La société civile demande l’organisation d’une conférence nationale sur les migrations
Le 15 juin dernier, plus de 450 organisations de la société civile interpellaient le Président de la République, Monsieur Macron, pour lui demander d’adopter un changement radical de la politique migratoire de la France. Le 12 juillet suivant, le gouvernement a présenté à (...)...
Aide publique au développement : l’annonce présidentielle doit se traduire dans les faits
Communiqué de presse de Coordination Sud : Paris, le mardi 25 juillet 2017 Le président de la République s’est engagé à augmenter la part du Revenu National Brut consacrée à l’aide publique au développement pour atteindre 0,55% d’ici à 2022. Coordination SUD (...)...
Traverses 46 : « Quelle prise en charge du risque projet par les OSI ? »
Le Traverses du Groupe Initiatives vient de paraître et le Grdr a été le chef de file sur ce 46ème numéro s’intitulant « Quelle prise en charge du risque projet par les OSI ? ». En effet, le risque est devenu un élément clé de l’identité des organisations de (...)...

> voir toutes les actualités