Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Rencontre-Débat "Entre le Sénégal et la Guinée-Bissau, un bassin transfrontalier en mutation"

A l’occasion de la sortie de l’atlas "Un littoral en mouvement" Le Grdr, aux côtés de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et l’Université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ) organisent une rencontre débat "Entre le Sénégal et la Guinée-Bissau, un bassin transfrontalier en mutation".

Cette rencontre-débat aura lieu le :

Le 23 novembre 2017 à Paris de 14h30 à 18h30

dans les locaux de l’Agence Française pour le Développement
Salle Mistral – 3 place Louis Armand - Paris 12ème Arrondissement

1,5 millions de personnes vivent dans le Nord-ouest de la Guinée-Bissau et le Sud-ouest du Sénégal. Ce territoire est singulier, lieu d’intense circulation de biens et de personnes et d’interactions complexes entre milieux – sociétés – autorités et acteurs extérieurs.

Les incertitudes politiques subsistent, en Gambie, en Guinée-Bissau, au Sénégal et le contexte socio-économique demeure fragile. Mais la population de ces régions fait preuve d’un dynamisme qui contredit le discours décliniste dominant.

Cet évènement est organisé à l’occasion de la sortie de l’atlas "Un littoral en mouvement", fruit d’un partenariat original entre une association, (le Grdr), une structure de recherche-développement (l’IRD) et une Université (l’UASZ). Il est le résultat de 4 années de recherche-action qui ont permis de produire une analyse des données de cette région sur la période allant de 1950 à 2015.

2 tables rondes permettront d’échanger sur l’avenir de la région :
- Ressources naturelles, populations et territoires.
- Des sociétés dynamiques dans une géopolitique régionale mouvante.

Avec, notamment, la participation de :
-  M. Robert Sagna - Membre du gouvernement sénégalais (1978-2000) et maire de Ziguinchor (1984-2009)
-  M. Paulo Gomes (sous réserve) - Economiste, ancien directeur exécutif de la Banque Mondiale pour l’Afrique subsaharienne
-  M. Léopold Coly - Député et maire en exercice de la commune de Niamone (Sénégal)
-  M. Vincent FoucherChargé de recherche au CNRS, analyste des questions de sécurité, de démocratisation et de processus électoraux en Guinée-Bissau, Sénégal et Gambie, directeur de la revue Afrique Contemporaine.
- M. L. Bossard - Directeur du Secrétariat du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE
-  M. Henri-Luc Thibault - Directeur du pôle « Développement, enjeux globaux et partenariats » à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD)
-  M. Eric-Charles Gomis - Elu de la commune de Trappes (1995-2014), consultant en politiques publiques
-  M. Tidiane Sané - Enseignant chercheur, département de Géographie de l’Université Assane Seck de Ziguinchor (Sénégal) - Chercheur au LMI-PATEO

* La liste des intervenants est susceptible d’évoluer

Un programme détaillé vous sera communiqué prochainement. Le nombre de places étant limité, merci de bien vouloir vous pré-inscrire en suivant ce lien


Agenda du Grdr
23
novembre
Rencontre-Débat "Entre le Sénégal et la Guinée-Bissau, un bassin transfrontalier en mutation"
> voir tout l'agenda
Actualités
Coupe dans le financement des ONG de solidarité internationale : une décision inqualifiable
Communiqué de presse de Coordination Sud (réseau auquel appartient le Grdr) Paris, le jeudi 21 septembre 2017– Une importante coupe budgétaire va affecter les ONG françaises engagées dans la solidarité internationale au moment même où celles-ci sont fortement (...)...
Objectifs de développement durable et migrations : ensemble engageons-nous pour un monde solidaire et durable
Les personnes migrantes sont fortement investies dans le développement durable de leurs territoires de vie et de départ. Bien que méconnu, leur apport dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD), le cadre mondial de développement fixé par (...)...
La société civile demande l’organisation d’une conférence nationale sur les migrations
Le 15 juin dernier, plus de 450 organisations de la société civile interpellaient le Président de la République, Monsieur Macron, pour lui demander d’adopter un changement radical de la politique migratoire de la France. Le 12 juillet suivant, le gouvernement a présenté à (...)...

> voir toutes les actualités