Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Chargé de mission création d’activités agropastorales et para-agricoles en Mauritanie

Projet : « Renforcer les populations vulnérables par l’insertion professionnelle, le développement agropastoral et para-agricole et l’amélioration à la résilience face à l’insécurité alimentaire et au changement climatique : Parcours d’Insertion Socioprofessionnelle et vers l’Emploi - PISE »
Type de contrat : Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) ou contrat local
Durée du poste : 1 an (prise de fonction en septembre 2019)
Zone d’intervention : Poste basé à Nouakchott, déplacements à Sélibaby (Mauritanie)

CONTEXTE
Le Grdr (www.grdr.org) est une association internationale de solidarité de droit français qui travaille depuis sa création en 1969 dans les pays du Bassin du fleuve Sénégal (Mali, Mauritanie, Sénégal), Guinée-Bissau et en France sur la base du triptyque « migration - citoyenneté – développement ».
Le Grdr intervient en Mauritanie dans la région du Guidimakha (Sud – Frontière du Sénégal et du Mali) depuis 1989. La région est caractérisée par la prédominance de l’agriculture et de l’élevage, l’exploitation des ressources naturelles et une forte culture de l’émigration, qu’elle soit saisonnière ou permanente, dans la sous-région ou à l’international.
Le Grdr a, dans un premier temps, travaillé en appui aux initiatives de développement portées par les migrants et au renforcement des dynamiques des associations locales de développement dans des domaines tel que la sécurité alimentaire, l’eau et l’assainissement, les filières agropastorales, et la gouvernance territoriale.
En 2019, le Grdr démarre le projet « Parcours d’Insertion Socioprofessionnelle et vers l’Emploi – PISE », financé par l’Union européenne pour la période 2019-2023 et dont l’objectif spécifique est d’améliorer l’insertion socioprofessionnelle et la résilience à l’insécurité alimentaire de manière durable. Ce projet est mis en œuvre en consortium avec la Croix Rouge Française (chef de file), Terre des Hommes - Italie et Ecodev.

PRESENTATION DU PROJET

Programme « Sécurité Alimentaire, Formation, Insertion, Résilience et Emploi – SAFIRE » et consortium « Parcours d’Insertion Socioprofessionnelle et vers l’Emploi – PISE »
Le projet s’inscrit dans le cadre du programme « Sécurité Alimentaire, Formation, Insertion, Résilience et Emploi – SAFIRE » financé par le Fonds fiduciaire d’urgence (FFU) de l’Union Européenne, dans lequel interviennent 3 consortia d’ONG en Mauritanie.
Le Grdr est membre du consortium « Parcours d’Insertion Socioprofessionnelle et vers l’Emploi – PISE », dont la Croix Rouge française est chef de file et assure à ce titre la gestion institutionnelle, administrative et financière du projet et coordonne la planification et le suivi des activités ; elle est l’interlocuteur des différentes parties prenantes pour le consortium.
Au niveau technique, l’intervention des membres du consortium est prévue selon leur expertise spécifique :
-  CRF, avec le Croissant Rouge Mauritanien : Sécurité alimentaire, initiatives économiques des clubs des mères, nutrition, Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant dans le Gorgol
-  Terre des Hommes – Italie : jardins hydroponiques, insertion-emploi, formation, jeunes en difficultés à Nouakchott
-  Ecodev : entreprenariat, formations, insertion-emploi, formations dans le Gorgol
-  Grdr : agropastoralisme, agroécologie, migrations et lien rural-urbain à Nouakchott et dans le Guidimakha

L’objectif global du projet est de contribuer à la stabilité nationale à travers le renforcement des liens urbains-ruraux, de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, et de la création d’opportunités économiques et d’insertion socioprofessionnelle des populations les plus vulnérables
Son objectif spécifique est d’améliorer l’insertion socioprofessionnelle et la résilience à l’insécurité alimentaire de manière durable dans les wilayas d’intervention
Les résultats attendus correspondant à ces objectifs sont les suivants :
Résultat 1 : L’insertion socioprofessionnelle durable est augmentée à travers le soutien à la formation professionnelle et l’accompagnement à l’emploi
Résultat 2 : La résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle est renforcée à travers une meilleure prise en compte de l’environnement et une augmentation de la production agropastorale
Résultat 3 : Les complémentarités économiques et sociales entre territoires urbains et ruraux et les opportunités liées aux dynamiques migratoires sont promues

Actions mises en œuvre par le Grdr
Dans ce cadre, le Grdr prévoit de mettre en place les actions suivantes :

1. Accompagnement à la formalisation du projet professionnel : « de l’idée au projet »
A Nouakchott et à Sélibaby, les porteurs de projets seront accompagnés, avec des temps collectifs et individuels, pour :
-  Prendre le temps de creuser leur idée d’activité
-  S’engager dans une démarche de création d’activité en ayant conscience de leurs atouts et faiblesses (Reconnaissance des Acquis de l’Expérience)
-  Structurer un projet économiquement viable
-  Se constituer un réseau de contacts et de personnes
Chaque année, 4 groupes de 15 porteurs de projets (2 à Nouakchott, 2 à Sélibaby) seront accompagnés sur une période de 3 mois.

2. Espace-test agricole : tester son activité en conditions réelles
A Nouakchott, sur le site de l’espace-test, les porteurs de projets pourront mettre en œuvre leur activité en quasi-autonomie, et bénéficier de :
-  formations techniques
-  moyens de production (matériel, foncier, …) mis à disposition
-  accompagnement et suivi individuel et collectif
Chaque année, 1 groupe de 30 porteurs de projets sera accompagné sur une période de 9 mois.

3. Accompagnement au démarrage de l’activité professionnelle
A Nouakchott et à Sélibaby, les porteurs de projet (espace-test) et les personnes déjà en activité pourront bénéficier de :
-  formations techniques pour renforcer leurs performances
-  accompagnement pour trouver les financements nécessaires au démarrage / au développement de leur activité (micro-crédit, demande de bourses/subventions, etc.)
-  accompagnement pour la gestion et l’orientation stratégique de leur activité

4. Rencontres "agriculturelles" et "double-espace"
Afin de rendre attractives les activités en lien avec l’agropastoralisme et l’alimentation auprès des jeunes, des rencontres entre porteurs de projets de différents territoires seront organisées autour d’activités culturelles valorisant le secteur agropastoral : tremplin jeune hip-hop, projections, expo, …
Par ailleurs, des membres de la diaspora mauritanienne en France seront mis en relation avec les porteurs de projet accompagnés, afin de leur permettre d’appuyer les activités envisagées sur leur territoire d’origine.

ROLE DU/DE LA CHARGE/E DE MISSION

Thématiques d’intervention
Dans le cadre du projet PISE, le/la chargé/e de mission sera en charge des actions d’accompagnement de porteurs de projets à la création d’activités (secteurs agropastoral et para-agricole) à Nouakchott et à Sélibaby :
1. Accompagnement à la formalisation du projet professionnel : « de l’idée au projet »
Accompagner la réflexion des porteurs de projets pour la construction de leur activité : connaître ses ressources propres, découvrir des exemples de projets et d’activités, savoir mobiliser les ressources du territoire, évaluer la faisabilité et l’opportunité du projet

2. Accompagnement au démarrage de l’activité professionnelle
Aider les porteurs de projets et nouveaux entrepreneurs dans les premiers temps de leur activité : recherche de financements, appui, conseils et suivi de la gestion et de la stratégie entrepreneuriale
Par ailleurs, le/la chargé/e de mission pourra également être mobilisé/e pour le suivi des activités d’autres projets portés par le Grdr, en lien avec la création d’activités agropastorale et para-agricole (notamment le projet « Transition vers une Agroécologie Paysanne au service de Souveraineté Alimentaire – TAPSA »).

Description des tâches
1. Appui technique et méthodologique à l’équipe du projet
-  Contribuer à l’élaboration de la méthodologie pour la sélection des porteurs de projet et nouveaux entrepreneurs bénéficiaires du projet
-  Contribuer à la conception des programmes d’accompagnement à la formalisation du projet professionnel et au démarrage de l’activité professionnelle
-  Assurer l’organisation, la mise en œuvre et le suivi des activités d’accompagnement à la formalisation du projet professionnel et au démarrage de l’activité professionnelle

2. Gestion du projet
-  Contribuer à la planification des activités assurant le respect du chronogramme de projet
-  Contribuer à l’élaboration des prévisionnels budgétaires
-  Contribuer au reporting technique du projet (rapports techniques trimestriels et annuels et autres documents de suivi mis en place)
-  Assurer la collecte des données pour le renseignement des indicateurs du système de suivi-évaluation
-  Contribuer à la communication autour du projet et de ces résultats
-  Occasionnellement, représenter le projet dans les cadres de concertations
-  Occasionnellement, participer aux ateliers de coordination du projet

Liens hiérarchiques et fonctionnels
Le/la chargé/e de mission travaille sous la responsabilité du chef de projet PISE Grdr (basé à Nouakchott).

PROFIL RECHERCHE

Formation
Diplôme universitaire (minimum BAC+4) (DESS/Master pro en en agronomie, développement local, socio économie, géographie, économie de développement, etc.)

Expérience / connaissances requises
-  Minimum 2 ans d’expérience professionnelle :
 à des fonctions équivalentes à celles du poste à pourvoir
 dans des projets de développement en Afrique de l’Ouest (et plus particulièrement en Mauritanie)
-  Bonnes connaissances de l’accompagnement à la création d’activités et à l’insertion professionnelle
-  Bonnes connaissances théoriques et techniques de l’agroécologie
-  Compétences en méthodologie d’andragogie et d’animation de collectifs
-  Connaissance du fonctionnement des organisations paysannes et des exploitations agricoles
-  Excellentes capacités à l’oral et à l’écrit (français), capacités d’analyse et de synthèse

Aptitudes
-  Sens de l’organisation et rigueur
-  Grande autonomie dans le respect des tâches déléguées
-  Grandes capacités de mobilisation et d’animation
-  Capacité de travail en équipe pluridisciplinaire et multiculturelle
-  Sens de la communication multi acteurs
-  Capacité de travail sous pression dans le respect des procédures des bailleurs
-  Disponibilité et capacité à séjourner régulièrement dans une région reculée

CONDITIONS DU POSTE
Poste basé à Nouakchott avec des déplacements réguliers à Sélibaby (Guidimakha)
Rémunération selon grille en vigueur
Des évolutions sont possibles à l’issue du contrat selon le bilan des parties et les ressources à disposition

CANDIDATURE
Lettre de motivation et CV à envoyer avant le 15 juillet 2019 à lea.graafland@grdr.org, en indiquant « Recrutement Chargé de mission SAFIRE » en objet du mail.


Agenda du Grdr
20
novembre
Forum : Insertion socioprofessionnelle des primo-arrivants et réfugiés : Des orientations nationales aux pratiques locales inspirantes
9
novembre
Atelier de partage avec la diaspora : "Construire ensemble l’avenir du Diembering et du Diassing"
7
novembre
Conférence en ligne : « Pratiques innovantes d’accompagnement des entrepreneurs migrants »
> voir tout l'agenda
Actualités
Le Grdr recrute !
Le Grdr propose régulièrement de nouvelles offres d’emplois ! N’hésitez pas à candidater si vous pensez avoir le profil et si vous souhaitez rejoindre notre équipe et notre projet associatif. Sinon, pensez à diffuser dans vos réseaux ! Coordinateur-trice antenne (...)...
Rencontre-débat municipalisme et solidarité internationale
Rencontre-débat organisée par le CRID et l’AITEC : Municipalisme et solidarité internationale Mardi 26 novembre de 14h à 18h30 au CICP, 21 ter rue Voltaire Paris 11ème (métro Voltaire ou Nation). L’AITEC et le CRID vous invitent à une rencontre sur le (...)...
Mobilisons-nous pour la vie associative
MOBILISONS-NOUS POUR LA VIE ASSOCIATIVE Gabriel Attal, secrétaire d’Etat à la vie associative, rappelait le 30 octobre dernier à l’Assemblée nationale : « Les associations ne sont pas un coût mais une chance. Pour notre pays et notre économie. » En effet, les (...)...

> voir toutes les actualités