Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Chargé/e de mission Agroécologie en Mauritanie

Titre du poste : Chargé/e de mission Agroécologie
Projet : « Sécurité Alimentaire et Prévention des Conflits face aux Changements Climatiques dans 6 bassins versants du Gorgol et du Guidimakha-Deuxième phase (SAP3C-2) »
Type de contrat :Contrat local ou VSI
Durée du poste : 30 mois (prise de fonction en mi-janvier 2021)
Zone d’intervention : Mauritanie (Gorgol, Guidimakha)

PRESENTATION DU PROJET
En Mauritanie, les terres arables sont principalement mises en valeur sous forme d’agriculture pluviale et, dans une moindre mesure, de cultures de décrue ou de bas-fonds, ces deux systèmes étant fortement dépendant du climat. Le changement climatique accentue ainsi les risques d’insécurité alimentaire et la Mauritanie continue de subir de manière régulière des crises alimentaires et nutritionnelles.
Sur la base de ces constats, l’AFD s’est engagé dans l’instruction d’un projet d’amélioration de la sécurité alimentaire par la relance de l’irrigué dans les régions du Gorgol et du Guidimakha (ASARIGG). En complément des activités d’appui à l’agriculture irriguée (périmètres maraichers et rizicoles principalement), une intervention spécifique sur ces zones d’agriculture pluviale et de décrue est prévue, ce à quoi répond le projet SAP3C porté par le Grdr.

Le projet (juin 2018 –juin 2021), a ainsi pour objectif de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire des populations les plus vulnérables, à la restauration de l’environnement, à la réduction des risques de conflits fonciers et au renforcement de la cohésion sociale sur 4 territoires (3 dans le Gorgol et 1 dans le Guidimakha), en intervenant spécifiquement sur les zones non-irriguées (cultures pluviales et de décrue, zones pastorales, zones de collecte de produits forestiers non-ligneux).

Cette contribution générale sera réalisée au travers de quatre sous objectifs déclinés comme suit :
• i) Construire un cadre d’intervention, avec les acteurs des terroirs, basé sur une compréhension partagée des contraintes et des potentiels (OS1)
• ii) Réduire l’insécurité alimentaire et fournir, à court terme, des revenus et des activités aux populations les plus vulnérables (OS2)
• iii) Renforcer les capacités des acteurs locaux sur les enjeux de préservation de l’environnement, de citoyenneté et de prévention des conflits et améliorer le fonctionnement des cadres de concertation inter acteurs en lien avec les collectivités locales et les STD (OS3)
• iv) Favoriser l’appropriation des résultats et des méthodes du projet par tous les acteurs du territoire pour en assurer la pérennité (OS4)
Le projet SAP3C passe dans une deuxième phase de 3 ans à partir de janvier 2021. Dans cette deuxième phase, Le projet vise à contribuer à la prévention des conflits et au renforcement de la cohésion sociale autour de la gestion des ressources naturelles et à l’amélioration durable de la sécurité alimentaire des populations les plus vulnérables aux changements climatiques, en particulier les agriculteurs et éleveurs pastoraux (OG).

Cette contribution générale sera réalisée au travers de quatre sous objectifs déclinés comme suit :
i) Analyser et Co-construire un cadre d’intervention et des méthodologies, avec l’ensemble des acteurs des terroirs, basés sur une compréhension partagée des sources de conflits et des opportunités d’apaisement (OS1).
ii) Participer à l’amélioration à court terme de la sécurité alimentaire en fournissant des revenus et des activités aux populations les plus vulnérables (OS2)
iii)Renforcer les capacités des acteurs locaux vis-à-vis des enjeux de prévention des conflits, et de l’usage partagé des ressources participant à l’amélioration durable de la sécurité alimentaire (OS3)
iv)Favoriser l’appropriation des résultats et des méthodes du projet par tous les acteurs du territoire pour en assurer la pérennité (OS4).

Les résultats attendus correspondant à ces objectifs sont les suivants :
• Résultat 1 / OS1 : Les acteurs locaux définissent ensemble les enjeux prioritaires de prévention et gestion des conflits socio-fonciers et des conflits entre agriculteurs, éleveurs et transhumants, l’usage partagée des ressources naturelles et d’amélioration du système alimentaire des territoires cibles.
• Résultat 2/ OS2 : Des aménagements agricoles et pastoraux permettent à court terme aux ménages les plus vulnérables d’améliorer leur sécurité alimentaire et leurs revenus dans un climat apaisé, et de réduire le risque d’ensablement des périmètres irrigués réhabilités sous maitrise d’ouvrage de la SONADER sur financement du projet ASARIGG2
• Résultat 3/ OS3 : La capacité des acteurs locaux est renforcée sur les enjeux de prévention et gestion des conflits liés à l’exploitation des ressources naturelles, l’usage partagée des ressources naturelles du terroir, et de l’amélioration du système alimentaire local
• Résultat 4 / OS4 : Les principaux résultats de l’action et méthodologies sont capitalisés et partagés

ROLE DU / DE LA CHARGE/E DE MISSION AGROECOLOGIE

Le/la chargé/e de mission sera directement en charge de la mise en œuvre des actions portées par le Grdr pour le compte du Consortium :
• Activité 1.1 Analyse participative des conflits et des modalités de prévention et gestion des conflits, d’usages partagés des ressources naturelles, du système alimentaire local, des ouvrages hydro agricoles existants et des potentialités hydro-agricoles des bassins versants ciblés par l’action
• Activité 1.2. Cartographie participative et identification des enjeux de concertation sur l’usage partagé des ressources naturelles entre agriculteur-éleveurs, transhumants et autres usagers du terroir
• Activité 1.3 Consolidation participative du processus d’analyse des modalités de prévention et gestion locale des conflits, d’usages partagés des ressources naturelles, du système alimentaire local, des ouvrages hydro agricoles existants et des potentialités hydro-agricoles et concertation pour définir les actions prioritaires pour chaque site.
• Activité 1.4 Double-espace : Echanges et partage avec la diaspora du Gorgol et Guidimakha sur les résultats issus des activités A1.1, A1.2 et A.1.3
Résultat 2. Des aménagements agricoles et pastoraux permettent à court terme aux ménages les plus vulnérables d’améliorer leur sécurité alimentaire et leurs revenus dans un climat apaisé, et de réduire le risque d’ensablement des périmètres irrigués réhabilités sous maitrise d’ouvrage de la SONADER
• Activité 2.1 Accompagnement à l’instruction des projets par les acteurs du territoire et choix concerté des aménagements
• Activité 2.2 Diagnostic socio-foncier approfondi sur les espaces à aménager et animation des concertations pour l’obtention des ententes foncières en amont des travaux d’aménagement
• Activité 2.3. Réalisations des aménagements agricoles et pastoraux sous l’approche HIMO
• Activité 2.4. Formation et accompagnements des populations à la gestion des ouvrages (entretien des ouvrages, végétalisation des ouvrages et mise en place des Zaï et Demi-lunes)
Résultat 3 : La capacité des acteurs locaux est renforcée sur les enjeux de prévention et gestion des conflits liés à l’exploitation des ressources naturelles, l’usage partagée des ressources naturelles du terroir, et de l’amélioration du système alimentaire local
• Activité 3.1. Appui et accompagnement des acteurs locaux à l’amélioration du système alimentaire local à travers des approches agroécologiques (niveau parcelle/ exploitation et niveau territoire)
o Activité 3.1.1.Accompagnement technique des agro-pasteurs en agroécologie (expérimentation paysanne, conseils agro-pastoraux, appui ponctuel en petit matériel et semences, formation, sensibilisation à la production de fourrage, visites commentées et d’échanges, etc.)
o Activité 3.1.2.Accompagnement technique des agro-pasteurs en agroécologie à l’échelle du territoire au niveau des terres pastorales (régénération naturelle assistée, végétalisation des aménagements et pare-feux)
o Activité 3.1.3.Mise en place et animation d’un réseau des producteurs impliqués sur les activités agroécologiques (1 Gorgol et 1 Guidimakha)
o Activité 3.1.4. Appui à la formation des 2 ateliers de fabrication des outils de travail du sol- Kassines
o
o Activité 3.1.5. Appui à l’amélioration de 4 unités de transformation de céréales portées par les groupements de femmes et jeunes
o Activité 3.1.6.Voyage d’échange dans la sous-région (Mauritanie, Mali ou Sénégal)
o Activité 3.1.7.Sensibilisation de ménages sur les pratiques alimentaires locales recommandées
• Activité 3.2. Diagnostic d’identification des initiatives de prévention et gestion des conflits dans les wilaya du Gorgol et du Guidimakha
• Activité 3.3. Rencontres et visites d’échanges entre instances formelles et informelles de prévention et gestion des conflits (niveau village et commune)
• Activité 3.4 Formation des acteurs de la prévention et de la gestion des conflits aux textes de loi (GRN, foncier, citoyenneté)

• Activité 3.5. Mise en place concertée de conventions locales de gestion de ressources naturelles et accompagnement des comités à la mise en œuvre des conventions
Résultat 4. Les principaux résultats de l’action et méthodologies sont capitalisés et partagés
• Activité 4.1 Mise en place de 2 comités de suivi et d’échanges multi-acteurs régionaux
• Activité 4.2. Mise en place du dispositif de suivi-évaluation participatif sensible au conflit et capitalisation in vivo
• Activité 4.3. Production de capsules vidéo
• Activité 4.4. Atelier final de clôture de l’action
Il assure également le suivi et la coordination des activités mises en œuvre par l’ensemble des membres du consortium :
• - Analyse participative des ouvrages hydro agricoles existants et des potentialités hydro agricoles de la zone
• - Cartographie participative et identification des enjeux de concertation autour des ressources naturelles, en particulier, le foncier
• - Préparation et réalisations d’aménagements ruraux et accompagnements des populations à la gestion des ouvrages
• - Mise en place de comités et adoption de conventions locales de gestion des terres
• - Accompagnement des comités pour la mise en oeuvre des conventions de gestion des terres

Par ailleurs, le/la chargé/e de mission sera également mobilisé/e pour le suivi des activités d’autres projets portés par le Grdr dans le Gorgol, en lien avec le projet SAP3C, notamment : Transition vers une Agroécologie Paysanne au service de la Souveraineté Alimentaire (TAPSA), et Sécurité alimentaire dans le Gorgol et le Guidimakha (SAGGA).

Description des tâches

1. Gestion du projet
- Contribuer à la planification des activités assurant le respect du chronogramme de projet
- Assurer la coordination du projet : communication régulière au sein du consortium, avec les délégations régionales de l’agriculture et de l’élevage, les différents partenaires régionaux, et organisation des réunions du comité de suivi régional
- Assurer le reporting du projet : rédaction des rapports techniques trimestriels et annuels et autres documents de suivi mis en place
- Elaborer les prévisionnels budgétaires en collaboration avec le coordinateur de la cellule de Kaédi
- Organiser la collecte des données pour le renseignement des indicateurs du système de suivi-évaluation

2. Appui technique et méthodologique à l’équipe du projet
- Consolider la méthodologie et les outils de mise en œuvre des activités en lien avec la coordination technique
- Appuyer la mise en œuvre directe des activités
- Elaborer les planifications mensuelles et hebdomadaires des activités pour l’organisation de l’équipe du Grdr et des missions d’intervenants en collaboration avec le coordinateur de la cellule de Kaédi
- Contribuer à la capitalisation et à la promotion de la communication autour des résultats et impacts du projet en lien avec la coordination technique

Liens hiérarchiques et fonctionnels
Le/la Chargé/e de mission SAP3C 2 travaille sous la responsabilité de la coordinatrice technique (lien hiérarchique), et est encadré/e sur place par le coordinateur de la cellule de Kaédi.
Il/elle gère l’équipe locale du Grdr affectée au projet SAP3C 2 en lien étroit avec le coordinateur de la cellule de Kaédi (qui a un lien hiérarchique avec l’ensemble de l’équipe) et travaille en coordination avec les équipes locales du consortium (Gret et Tenmiya).

PROFIL RECHERCHE

Formation
Minimum Bac + 4 en agronomie, développement rural, environnement.
Compétences / connaissances requises
• Expérience significative (minimum 2 ans) dans la gestion de projets de développement rural à des fonctions équivalentes à celles du poste à pourvoir en Afrique de l’Ouest et plus particulièrement en Mauritanie
• Bonne connaissance de techniques d’animation communautaires, du développement local et économique
• Bonne connaissance théorique et pratique de l’agroécologie
• Connaissance des procédures des bailleurs de fonds de la coopération internationale et plus particulièrement de l’Agence Française de Développement
Aptitudes
• Sens de l’organisation et rigueur
• Grande autonomie dans le respect des tâches déléguées
• Grandes capacités d’animation
• Excellentes capacités à l’oral et à l’écrit
• Bonnes capacités d’analyse et de synthèse
• Capacité de travail en équipe pluridisciplinaire et multiculturelle
• Sens de la communication multi acteurs
• Capacité de gestion de processus prenant en compte des enjeux complexes
• Capacité de travail sous pression dans le respect des procédures des bailleurs
• Disponibilité et capacité à vivre dans une région reculée
• Maîtrise d’une des langues locales (Hassanya, Soninké, ou Poular) serait un avantage

LIEU D’AFFECTATION

Le/la Chargé/e est basé/e à Kaédi avec des déplacements réguliers à Nouakchott et dans le Guidimakha. Ponctuellement, des missions pourront être effectuées dans d’autres pays d’intervention du Grdr.

CANDIDATURE

Lettre de motivation et CV à envoyer avant le 15 janvier 2021 à mauritanie@grdr.org, en indiquant « Candidature Chargé/e de mission en agro écologie SAP3C 2 » en objet du mail.


Agenda du Grdr
18
septembre
Atelier de présentation du profil migratoire de Béni Khédache
> voir tout l'agenda
Actualités
Atelier de présentation du profil migratoire de Béni Khédache : Inscriptions !
Le samedi 18 septembre, le Grdr organise un atelier en ligne de présentation du profil migratoire de Béni Khedache dans le cadre du programme « Gestion Locale des Migrations » (GLM). Objectifs : En présence de Madame SAIDI Mabrouka, Maire de Béni Khedache, (...)...
Appel à propositions : "Graine de Citoyenneté"
Le projet « Graine de Citoyenneté » lance un appel à micro-projets dans le Gorgol en vue de soutenir des initiatives de la société civile dans le domaine de l’ESS et du Développement durable intégrant les plus-values des dynamiques « double-espace » et (...)...
Le rapport d’activité 2020
Le rapport d’activité 2020 est disponible ! L’année 2020, marquée par la crise sanitaire, a été rude. Les mobilités humaines, au cœur du projet du Grdr, ont été mises à mal. Il a été indispensable pour le Grdr de s’adapter, et nous avons fait tout (...)...

> voir toutes les actualités