Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Chef de projet « Jeunesse et pouvoir d’agir » en Mauritanie - jusqu’au 15.06.2018

Le Grdr recrute un chef de projet pour mettre en œuvre le programme « Jeunesse et pouvoir d’agir » en Mauritanie (cf. discroption projet en infra).

Titre du poste
 : Chef de projet.
Projet : Jeunesse et pouvoir d’agir - Mauritanie (description en infra)
Type de contrat : CDD 24 mois – droit national ouest-africain (Mauritanien , Sénégal, Mali) ou VSI de 24 mois.
Zone d’intervention : Nouakchott, Kaedi, Kiffa avec déplacements fréquents en région, missions en Europe/Maghreb/Afrique de l’Ouest
Calendrier  : Poste à pourvoir au 1er juillet 2018

LE POSTE

Le chef de projet est hiérarchiquement sous la Coordinatrice nationale du Grdr en Mauritanie.
Le poste de chef de projet est basé à Nouakchott avec des déplacements fréquents en region et occasionnels en Afrique de l’Ouest et en Europe.

Le chef de projet aura pour mission :

La planification technique et financière :
● Planifier, organiser et coordonner les activités,
● Mettre en place des outils et mécanismes de gestion du projet conformément aux procédures contractuelles de la commission européenne,
● Participer avec le comité de pilotage du projet (CP) à la rédaction d’avenants au programme en cas de modification significative des activités,

L’appui méthodologique :
● assurer le renforcement continu des capacités des partenaires locaux du projet,
● Concevoir, élaborer et planifier les formations,
● Impulser une dynamique de concertation avec OSC locales du consortium et aider à l’identification de la problématique des groupes concernés, faire émerger des propositions d’actions en concertation avec les acteurs locaux,
● Orienter les acteurs locaux, le personnel du programme dans l’application, l’interprétation et l’adaptation des règles, politiques et procédures du projet en matière de sécurisation de la production agro pastorale,

La coordination, communication, animation et gestion des équipes de terrain :

● s’assurer que les problèmes logistiques, financiers et administratifs liés au programme sont bien pris en charge par les équipes compétentes,
● diriger, appuyer et animer les équipes de terrain du programme,
● Etablir des normes de travail et de performance, faire des recommandations au programme en conséquence

Le suivi, reporting et capitalisation :
● S’assurer de l’exécution diligente des activités planifiées, le suivi et l’évaluation des activités, réunir et mettre à jour régulièrement les principales données de base sur le projet, son contexte et ses perspectives,
● S’assurer sur la base de la méthodologie (cahier des procédures) que les activités du projet sont menées à bien vers la réalisation des objectifs définis dans le respect des lignes budgétaires disponibles,
● Coordonner et finaliser l’élaboration des différents rapports (comptes rendus, notes, rapports périodiques et finaux…)
● Effectuer toute autre tâche jugée nécessaire par le comité de pilotage du projet pour l’atteinte des objectifs du projet
Pour réaliser ces tâches, le chef de projet disposera de moyens administratifs et logistiques adéquats dont une équipe composée d’1 assistant chef de projet, 2 chargés de mission et du personnel d’appui administratif (comptable, chauffeurs).

PROFIL
Formation
• Bac+4 (Ingénieur, socio-économiste, sciences politiques, sciences humaines…)
Compétences recherchées / Connaissances requises
• Expérience de 3 ans minimum en gestion de projets de développement (analyse de contexte, conception, programmation, supervision, reporting technique et financier, capitalisation).
• Bonnes connaissances de la problématique « Jeunesse », « société civile », « Economie sociale et solidaire » notamment en Afrique subsaharienne .
• Maitrise des outils et techniques d’animation du développement local et d’appui aux OSC ; transmission de connaissances (formation).
• Aptitude confirmée à travailler en pluri-acteurs : institutionnel, politique, associatif, économique.
Compétences complémentaires qui présenteraient un avantage certain :
• Une bonne expérience de gestion de projet.
• Rigueur et autonomie dans le respect des taches déléguées (cahier des charges, feuille de route).
• Excellentes capacités à l’oral et à l’écrit, notamment d’analyse et de synthèse.
• Sens de l’organisation : temps de travail, logistique évènementielle, gestion partenariale.
• Capacité de travail en équipe pluridisciplinaire et multiculturelle, management d’équipe.
• Sens de la communication multi acteurs : écoute, souplesse, adaptation.
• Contraintes : forte mobilité et disponibilité fréquemment requise.

CONDITIONS

• Statut salarié ou Volontaire de solidarité internationale
• Rémunération selon grille Grdr et organismes de volontariat

CANDIDATURE ET MODALITÉS DE RECRUTEMENT

Étape 1 : Les candidat(e)s sont invité(e)s à envoyer par courriel :
• leur curriculum vitae (CV),
• une lettre de motivation et 3 contacts de référence que le Grdr pourra solliciter,
en suivant ces indications :

Objet :Recrutement chef de projet JPA – Grdr Mauritanie
A : grdr@grdr.org et mauritanie@grdr.org
Avant le : vendredi 15 juin 2018, à 17h00 GMT.
Étape 2 : Pour les candidatures présélectionnées, il est prévu :
UN TEST ÉCRIT : du 19 au 20 juin 2018
UN ENTRETIEN ORAL : du 21 au 22 juin 2018

PRESENTATION DU PROJET

Depuis sa création en 1969, le « Grdr - Migration-Citoyenneté-Développement » (www.grdr.org) accompagne les initiatives portées par les migrants et leurs partenaires sur les territoires le long des parcours migratoires [Afrique de l’ouest (Mali, Mauritanie, Sénégal, Guinée Bissau), Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie) et Europe (France, Italie, Espagne)].
Le Grdr inscrit son action dans un monde où l’interdépendance entre continents, pays et régions se renforce, alors que les inégalités et la précarité augmentent. Il veut contribuer à la construction d’un monde plus juste et plus solidaire et fonde son action sur une vision positive de l’avenir de l’Afrique de l’Ouest et tout particulièrement du Sahel. Il considère que la mobilité des hommes et des femmes est une chance pour les sociétés, une nécessité pour la construction du monde de paix de demain dans lequel nos sociétés en Afrique et en Europe sont liées.
Le Grdr intervient en Mauritanie dans la région du Gorgol depuis 2004 et du Guidimakha (Sud – Frontière du Sénégal et du Mali) depuis 1989. Les deux régions sont caractérisées par une forte culture de mobilités, qu’elles soient d’immigration comme d’émigration, saisonnières ou permanentes, à l’échelle sous-régionale ou internationale.
En 2016, le Grdr conduit un projet intitulé « Jeunesse et pouvoir d’Agir » qui s’inscrit dans la ligne renforcement des capacités de la société civile financé par l’Union Européenne. Le Grdr intervient à Nouakchott (Ryad), Kaedi et Kiffa, spécifiquement sur 3 axes :
• Axe 1 : Le renforcement de la gouvernance interne des OSC de jeunes et de leur action citoyenne au niveau communale spécifiquement
• Axe 2 : L’appui à la réalisation d’initiatives de jeunes répondant durablement aux enjeux des territoires à travers l’insertion professionnelle et l’emploi des jeunes (économie sociale et solidaire, création d’entreprise) sont soutenues
• Axe 3 : La capitalisation des initiatives réalisées afin de montrer comment l’insertion professionnelle et l’emploi sont facteur de cohésion sociale chez les jeunes
Le projet Jeunesse et pouvoir d’agir
En Mauritanie, les organes associatifs sont accaparés par une génération qui laisse peu de place aux initiatives et au dynamisme des jeunes. Le Grdr et Ecodev soutiennent leurs mouvements afin de développer leur cohésion sociale et les impliquer dans la vie citoyenne. Ces expériences ont mis en évidence la préoccupation des jeunes sur leur avenir professionnel et leur forte volonté d’agir dessus. En effet, la société civile fabrique de nouveaux métiers ainsi que des initiatives économiques sociales et solidaires, et les jeunes l’ont bien compris : ils s’investissent dans la création de petites coopératives de production, l’accompagnement de jeunes plus défavorisés dans la recherche d’emploi et la mise en place d’incubateurs d’entreprises, orienté NTIC, pour les plus urbains. Le Grdr, Ecodev et l’Association des Maires et Parlementaires du Gorgol se sont mobilisés et ont pris contact avec des OSC qu’elles connaissaient à Nouakchott, Kaédi et Kiffa ainsi qu’avec les 3 communes, afin de réfléchir à comment renforcer d’autres OSC jeunes, dans ces 3 pôles sur la thématique de « l’insertion professionnelle et la création d’emploi comme vecteur de cohésion sociale ».

L’objectif de l’action est, d’appuyer des OSC de jeunes dans leurs capacités de structuration, de mise en réseau et de financement pour qu’elles puissent œuvrer en faveur de la cohésion sociale au travers d’initiatives relatives à l’insertion et à l’emploi. L’action s’orientera donc vers l’éducation à la bonne gouvernance et à la citoyenneté des OSC de jeunes puis au soutien d’initiatives de jeunes en faveur de l’insertion professionnelle/création d’emploi. Elle entend : Optimiser la gouvernance interne des OSC de jeunes et accentuer leur participation dans la vie citoyenne (OS1), renforcer la cohésion sociale des OSC de jeunes au travers de leur insertion professionnelle et de la création d’emploi (OS2) et permettre l’approprier les enjeux de citoyenneté et d’insertion professionnelle/emploi comme vecteur de cohésion sociale (OS3).

Le Grdr a noué des relations privilégiées avec la commune de Kaedi dans laquelle il s’est implanté depuis 10 ans et avec des OSC de jeunes à Nouakchott. Il s’appliquera à mettre en lien les associations qu’il appuie en Mauritanie avec ses réseaux de jeunes de la sous-région, du Maghreb et de la diaspora en France. Le Grdr collabore aussi avec le mouvement des Maisons Familiales Rurales en France et apportera donc son soutien aux familles membres de la récente MFR de Kaédi. L’AMPG, partenaire privilégié du Grdr dans cette région, assurera l’implication des autorités locales dans les actions à Kaedi. Ecodev, partenaire mauritanien, interviendra dans la commune de Kiffa et à Nouakchott. L’action se veut capitaliser les expériences de chacun, renforcer des OSC de jeunes, ou intégrant les jeunes, connues, actives et volontaires à Nouakchott, Kaedi et Kiffa, favoriser les liens multiculturelles (urbain et rural, interrégionale), et les relations avec les autorités locales, appuyer l’économie sociale et solidaire, l’innovation technologique et la création d’emploi par les OSC de jeunes.
L’action se veut ciblée et participative. Un comité de pilotage intégrant OSC de jeunes, directions régionales des jeunes, et autorités locales, entre autres, sera mis en place (A1.0). Les dynamiques locales autour de l’insertion/emploi seront ensuite recensées ainsi que les structures associatives fédérant ces dynamiques. Les OSC identifiées seront évaluées (A1.1.) afin d’adapter les activités de renforcement de leur gouvernance interne (A1.2) et de leur participation citoyenne (A1.3). Des échanges seront programmés entre associations (urbain/région/sous région/maghreb/France) afin de partager leurs visions sur la gouvernance associative et sur la citoyenneté, puis des actions de formation et d’appuis seront réalisées dans ces domaines. L’outil d’éducation à la citoyenneté (Education géographique et identité communale) sera développé afin de renforcer la connaissance des jeunes sur les enjeux du territoire. Des jeunes seront intégrés dans les cadres de concertation communaux et des commissions emploi/jeunes seront mises en place dans les conseils communaux de Kaedi et Kiffa (soutenu dans la commune de Ryad). Dans un 2nd temps, l’action se portera sur le soutien technique et financier de projets portés par des OSC en favorisant les binômes d’OSC. Les OSC InnovRim, Hadina RimTic, Je m’engage, portées par des jeunes femmes à Nouakchott intervenant sur les NTIC, la création d’entreprise et l’insertion SOS handicapés de Ryad intervenant sur l’insertion professionnelle des jeunes handicapés, ainsi que la Maison Familiale Rurale de Kaedi, association de familles rurales, seront appuyés pour étendre leurs actions actuelles, particulièrement en région avec d’autres OSC de jeunes (A2.1). Un processus participatif de sélection d’initiatives d’autres OSC de jeunes sera mis en place parallèlement pour appuyer le choix puis le financement d’initiatives (A2.2.). Les OSC porteuses des initiatives seront formées à l’économie sociale et solidaire, à la création d’entreprise et à l’épargne (A2.3.), puis seront financées au travers de subventions en cascade (A2.4). Enfin, des activités de communications et de capitalisations seront réalisées afin de valoriser la cohésion sociale au travers des actions menées : site internet avec un forum citoyenneté et jeunesse (A3.1), répertoire des initiatives (A3.2 – suite de l’A1.1.) réalisation de vidéo sur les initiatives (A3.3), recensement des valeurs culturelles positives et du vivre ensemble (A3.4), répertoire des outils pédagogiques (A3.5).
Le projet a démarré le 13 décembre 2017 et les activités A 1.0, A1.1, A1.2 et A 1.3 ainsi qu’une partie des activités de l’activité A 2.1 (Formation EGIC – cadre de concertation Kaedi et Riyadh – rencontre jeunesse nationale) ont été réalisées.
Les projets associatifs que le projet subventionnera ont été retenus et sont en cours de conventionnement. L’appui à la Maison Familiale et rural de Kaedi est assuré par la Fédération des MFR d’Indre et Loire sur la base du plan d’action élaboré par la MFR Kaedi avec l’appui du projet.
Le Grdr recrute un volontaire du service civique ou intrenational pour assurer la mise en œuvre des activités du projet à partir du 9 juillet 2018 au plus tard afin de permettre une passation d’activités avec le chef de projet actuel qui terminera son contrat le 31 juillet 2018.


Agenda du Grdr
29
juin
Forum « Les Migrations font bouger le Monde ! »
22
juin
Assemblée Générale Ordinaire du 22 juin 2019
15
juin
50 ANS DU GRDR : ON EST ENSEMBLE !
> voir tout l'agenda
Actualités
50 ANS DU GRDR : ON EST ENSEMBLE !
LE 15 JUIN, FÊTONS TOUS ENSEMBLE LES MIGRATIONS A L’OCCASION DES 50 ANS DU GRDR ! Musique, mode, cuisine du monde, village associatif et artisanal seront au rendez-vous pour passer un moment convivial. Au programme : 17h : Ouverture des festivités 17h30 : Défilé (...)...
« Les enjeux du "vivre ensemble" : Retour sur la journée du 29 mars
Dans le cadre de ses 50 ans, le Grdr a organisé le 29 mars dernier un forum intitulé, « Les enjeux du "vivre ensemble" : Trajectoires migratoires et Insertion socioprofessionnelle ». Ce forum était organisé en partenariat avec la Cité des métiers de Paris et l’EPEC, (...)...
« Le rôle de la diaspora dans la recherche de la paix au Mali » : Retour sur la journée du 4 mai
Le samedi 4 mai, à l’occasion des 50 ans du Grdr, la CADERKAF a organisé une journée d’échange autour du conflit malien. Souleymane DIALLO, président de la CADERKAF, Diane TOURE, secrétaire générale de la CADERKAF et Doulo FOFANA, vice-président du Grdr, ont (...)...

> voir toutes les actualités