Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Un(e) chargé(e) de mission Habitat durable (jusqu’au 24 mars 2018)

Le Grdr bénéficie d’un soutien de la Fondation Abbé Pierre pour la réalisation d’un programme de promotion de l’habitat durable dans la ville de Canchungo en région Cacheu (Guinée Bissau). Après une première phase pilote (2014-2017) axée spécifiquement sur la recherche-action autour d’innovations techniques visant l’amélioration de l’habitat et de services de soutien aux initiatives économiques des familles vulnérables, le Grdr s’engage dans une deuxième de consolidation des acquis dans une approche plus inclusive.
Dans l’objectif de renforcer l’équipe du projet notamment dans la mise en oeuvre des travaux de réhabilitation de l’habitat des familles bénéficiaires, le Gdr recrute un(e) chargé(e) de mission habitat durable qui sera chargé de la mission de promotion de l’habitat durable et du développement urbain.
Le Grdr (www.grdr.org), est une association internationale de solidarité de droit français qui travaille depuis sa création en 1969 dans les pays du Bassin du fleuve Sénégal (Mali, Mauritanie, Sénégal), Guinée-Bissau et en France sur la base du triptyque : migrations - citoyenneté – développement (http://grdr.org/IMG/pdf/Charte_GRDR_Francais.pdf).

Mission et responsabilités du chef de projet

Pour accomplir sa mission, le(a) chargé(e) de mission sera basé(e) à Canchungo. Il – elle sera placé(e) sous la responsabilité du Chef de projet et interviendra en étroite collaboration avec l’équipe de la cellule locale du Grdr (Cellule de Canchungo) et les référents thématiques (SIG et développement urbain) du Grdr.
Sa mission s’articule autour des 5 volets d’activités suivants :

volet 1 : Réhabilitation de 250 maisons sur 3 ans.

Entre 2015 et 2017, le Grdr a réhabilité un peu plus de 100 maisons dans 3 quartiers de Canchungo. Dans cette première phase de projet, le Grdr a d’abord amélioré sa connaissance du secteur de la construction à Canchungo pour ensuite développer des outils de diagnostique des bâtiments à réaliser et une base de données pour quantifier et programmer les travaux de réparation/réhabilitation à mener et enfin faire émerger une dynamique locale en lien avec les besoins du projet.
Le Grdr a d’autre part assuré la formation d’une vingtaine de chefs d’équipes qui sont capables d’offrir des services de qualité dans la mise en œuvre des projets de réhabilitation de l’habitat.
En outre, le Grdr a accompagné la production de matériels et de méthodes pédagogiques qui peuvent aider les acteurs locaux à capitaliser les savoirs acquis.

Enfin, le Grdr dispose dans son équipe d’un personnel technique qualifié pour assurer la gestion des intrants nécessaires aux travaux, la mise en œuvre et le suivi de l’exécution des chantiers.

La phase 2 du projet est plus ambitieuse en termes de production et aussi d’implication des familles dans la décision sur les priorités de réhabilitation de leur habitat et dans la mise en œuvre des travaux. Le projet cible 250 familles qui seront accompagnées dans la réalisation de leurs microprojets de réhabilitation de leur habitat à travers la mise en place d’un fonds d’incitation à l’amélioration de l’habitat. Epine dorsale de la nouvelle stratégie, le Fonds d’Incitation à l’Amélioration de l’Habitat (FIAH) vise à permettre à des familles porteuses de projets de réhabilitation de leur habitat et remplissant certaines conditions (degré de vulnérabilité, revenus, capacité d’épargne, état du logement, statut foncier) de mobiliser un cofinancement et des conseils pour la mise en œuvre de leurs projets.
Dans le cadre de cet axe 1, le candidat devra, sous la responsabilité du chef de projet et en collaboration avec l’équipe en place du GRDR :

• Contribuer à la construction des outils (manuels de procédure) et des organes de gestion du FIAH.
• Mettre en œuvre le Fonds d’Incitation à l’Amélioration de l’Habitat (FIAH) à travers :
- L’appui à la réalisation des diagnostics socio-techniques des différentes demandes de réhabilitation. Cette tâche nécessite des qualités d’animation et de modérateur pour permettre d’obtenir un consensus entre les différentes parties prenantes sur le type de réhabilitation à effectuer et sur le rôle et responsabilité de chacune de ces parties prenantes. Il est tout à fait prévisible que des compétences en gestion de conflit soit nécessaires pour jouer un rôle de médiation de certaines situations particulières.
- La programmation avec les familles des travaux de réhabilitation à réaliser (quantitatifs, budgets, planification, approvisionnement, exécution, réception) ceci en lien avec les impératifs du projet et les contraintes du territoire (ressources humaines disponibles, capacité du marché local, intempéries…)
- Le suivi/reporting de la mise en œuvre du projet
- Le contrôle- qualité des réalisations en lien avec les familles et en regard des budgets alloués aux travaux.

• Assurer en collaboration avec l’équipe de projet, la production sous forme de rapports, des informations nécessaires à la capitalisation de cette expérience (analyse quantitative et qualitative).
• Etre en éveil par rapport aux solutions techniques proposées et, lorsque cela semblera pertinent, mener quelques activités de recherche développement afin d’améliorer la réponse technique proposée aux habitants dans le cadre de la réhabilitation de leur logement.
• Contribuer avec le chef de projet et le référent développement urbain du Grdr à développer une interface projet/autorités locales, notamment pour la prise en charge des questions liées à l’urbanisation pour éviter que le bâti réhabilité aujourd’hui ne soit source de tension pour la rénovation urbaine future de la ville de Canchungo.

volet 2 : Mutualisation des savoirs existants au sein des populations locales sur les techniques de réhabilitation et de réparation de l’existant.

• Animer des rencontres entre habitants et petits artisans intervenant au quotidien dans l’amélioration ou la préservation du bâti.
• Identifier et documenter les savoirs pertinents partagés lors de ces rencontres
• Capitaliser les savoirs collectés. Les structurer par typologies, objectifs, coûts, complexité, etc… afin de pouvoir les restituer simplement auprès des populations de Canchungo.
• Identifier les problèmes récurrens non résolus, ou résolus de façon insatisfaisante par les habitants. Et à partir de cela, définir des pistes de recherches et développement pertinents en lien avec les capacités techniques et financières des différents groupes cibles du projet (différents niveaux de revenus des populations-cibles).

Le(a) titulaire du poste sera aussi impliqué(e) sur d’autres axes sur lesquels le projet mène actuellement une réflexion :

volet 3 : Ingénierie pédagogique. Sécuriser le savoir et le diffuser largement.

• Dans le cadre de l’axe 1 du projet, de nouveaux artisans devront être formés aux techniques et approches promues. Le projet souhaite utiliser cette opportunité pour intéresser les institutions d’enseignements technique de Guinée Bissau aux architectures en matériaux locaux, et si cela est positif, d’accompagner ces institutions dans la mise en place d’un enseignement institutionnel de ces savoirs dans le pays. Des contacts ont déjà été pris avec des institutions de formation technique locales. Le(a) chargé(e) de mission s’impliquera dans les discussions entre le projet et ses partenaires sur la faisabilité de cette ambition, puis, si cela s’avère pertinent, dans la définition des stratégies nécessaires à l’atteinte de cet objectif ainsi qu’au développement des outils et activités nécessaires à sa mise en œuvre. Pour mener cette tâche à bien, le Grdr pourra s’appuyer sur l’expertise du Craterre dans ce domaine.
• Contribuer à la mise en œuvre de sessions de formation technique

volet 4 : Promotion des architectures en matériaux locaux dans le territoire de Canchungo.
• Dans le cadre de ses autres activités, le Grdr pourrait être amené à programmer la construction de bâtiments. Ces constructions pourraient être conçues et réalisées de manière à promouvoir la qualité et la pertinence d’une architecture raisonnée faisant le meilleur usage des ressources locales disponibles sur le territoire tout en impactant positivement les différents piliers du développement durable. Le(a) chargé(e) de mission sera sollicité(e) pour collaborer avec CRAterre dans la définition du programme des bâtiments à réaliser, dans la conception, la réalisation des dossiers nécessaires à leur exécution, la planification et la supervision de leur réalisation.

volet 5 : Volet urbanisation de la ville de Canchungo.
• Co-animer avec le chef de projet et le référent développement urbain du Grdr, les cadres de concertation à l’échelle des quartiers pour une meilleure gestion et l’utilisation de fonds souples destinés à accompagner des dynamiques de quartiers dans la mise en œuvre de projets à caractère communautaire.
• Contribuer aux échanges avec l’administration locale en matière de développement urbain.

Profil du recherché

Formation
Niveau d’études et qualifications professionnelles

  • Diplômé(e) de l’enseignement supérieur (BAC+3 ou plus) en génie civil ou architecture, le(a) candidat(e) doit disposer de solides compétences en matière de conduite de travaux et des connaissances en valorisation de matériaux locaux (bois, terre).
  • Les candidatures de personnes issues d’une formation technique (DUT, BTS) complétées par une expérience significative (5 ans) sont également encouragées. Formation complémentaire ou expériences en construction terre ou construction éco-responsable appréciée.

Compétences et connaissance requises

  • Compétences techniques requises : Bonne maitrise des outils de gestion et d’animation de projet de développement. Capacité à encadrer une équipe de chantier et à conduire les travaux.
  • Expériences requises
  • Expérience de cinq (05) ans dont au moins 2 ans en situation de projet de développement local.
  • Expérience en ingénierie de développement local ; animation, démarche participative
  • Expérience en formation/encadrement.

Aptitudes

  • Fortes capacités d’animation ;
  • Bonne connaissance du milieu du développement, des ONG et du monde associatif
  • La connaissance de la région de Cacheu et de la ville de Canchungo est souhaitable
  • Connaissance des architectures de terre et en matériaux locaux est un atout
  • Grande autonomie dans le respect des tâches déléguées ;
  • Excellentes capacités rédactionnelles : rapports, comptes rendus, documents de projet…
  • Capacités relationnelles avec pratique du travail en équipe et en réseau, capacité à rendre compte, informer et mobiliser ;
  • Facilité à communiquer, sens de l’observation et de prise d’initiatives
  • Avoir une bonne maîtrise du Français
  • Avoir une connaissance pratique d’une ou plusieurs langues utilisées localement (Portugais, Créole) serait un plus
  • Compétences avérées en gestion de projet (conception, suivi technique et financier, planification)
  • Maîtrise parfaite du pack Office ;
  • Rigueur

Langues
• Français oral et écrit exigés
• Créole oral très fortement souhaité
• Portugais oral et écrit très souhaité

4. Conditions
Liées au poste :

  • Ville : Canchungo. Des déplacements fréquents en Guinée Bissau, dans toutes les régions d’implantation du Grdr en Afrique de l’Ouest et en France sont à prévoir.
  • Statut : contrat CDD ou Volontariat de solidarité internationale (SCD) ;
  • Durée : 9 mois renouvelables, évolutions internes possibles ;
  • Indemnités : selon grille du Grdr.
  • Ouverture de poste : à partir du mois d’avril

Les candidatures doivent parvenir à l’adresse e-mail suivante avant le 24 mars 2018 : recrutementgrdrcanchungo@gmail.com


Agenda du Grdr
29
mars
Les enjeux du "vivre ensemble" : Trajectoires migratoires et Insertion socioprofessionnelle
23
mars
Journée culturelle "10 ans de la FADERMA - 50 ans du Grdr"
> voir tout l'agenda
Actualités
Marie Thérèse nous a quitté...
C’est avec beaucoup de tristesse que le Conseil d’Administration du Grdr et l’ensemble de nos équipes ont appris le décès de Marie thérèse Abela, qui fut 1ère et seule femme Présidente de notre association, à la fin des années 90. Marie-Thérèse était une militante féministe (...)...
Avis d’appel d’offre pour la réalisation d’un roman graphique sur le thème de la réalisation agro-écologique au Sahel
1- Contexte : Le présent appel d’offres s’inscrit dans le cadre du programme TAPSA-Sahel (Transition Agroécologique Paysanne pour la Souveraineté Alimentaire) cofinancé par l’AFD et le CCFD-TS sur la période 2018-2022 (...)...
Le Grdr fête ses 50 ans !
Et oui, en 2019 le Grdr a 50 ans ! 50 ans de compagnonnage avec les travailleurs immigrés, 50 ans d’appui à la citoyenneté et au développement, 50 ans de soutien à des territoires solidaires. Et nous comptons bien fêter ce demi-siècle tout au long de l’année, (...)...

> voir toutes les actualités