Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Ce que nous faisons

Le Grdr Migration-Citoyenneté-Développement milite en faveur d’un monde où les citoyens, où qu’ils soient, sont les premiers acteurs de leur territoire de vie. C’est ainsi que, depuis 1969, il agit en faveur du développement local des territoires tout en accompagnant les personnes migrantes sur leur territoire d’accueil et dans leurs projets en faveur de leur région d’origine.

Pour le Grdr, le processus est aussi important que le résultat. Impliquer pleinement et directement les citoyens bénéficiaires et inscrire l’action dans la durée sont les deux conditions de la réussite.

Le Grdr fonde ainsi son action sur trois piliers :
-  la proximité, à l’échelle locale,
-  la valorisation des interdépendances à l’échelle transnationale ou internationale,
-  la production de connaissances sur et pour les territoires.

L’action du Grdr est structurée autour de deux grands axes.

Les mobilités humaines

Les migrantes et les migrants tissent et métissent le monde de demain. Dans la durée, ils relient les sociétés et contribuent largement au développement de leurs territoires d’origine mais aussi de leurs territoires de vie (métissage culturel, expériences nouvelles, innovations, dynamisme économique, savoir-faire originaux). Le Grdr agit pour que les migrants soient des acteurs reconnus des sociétés et considérés comme des citoyens à part entière tant sur leurs territoires d’accueil que d’origine. L’objectif est donc de porter un discours positif sur les mobilités humaines, même (et surtout) dans un contexte difficile. Il est important de noter que les territoires d’action du Grdr particulièrement en Afrique de l’ouest sont autant des terres de départ que des terres d’accueil de ressortissants des régions limitrophes.

Thématiques d’action : migration et développement, accès aux droits, éducation à la citoyenneté, dialogue politique et citoyenneté, insertion professionnelle.

La gouvernance citoyenne des territoires

Il s’agit ainsi de ramener les centres de décision au plus près des citoyens, et donc de leurs lieux de vie et de travail. Cette approche est la condition d’une bonne gestion des affaires publiques, comme des ressources des territoires. Pour cette raison, tous les projets conduits par le Grdr, dans les différentes thématiques impliquent directement les acteurs locaux. Elles se font donc en partenariat avec les principaux cadres de concertation : autorités locales et services déconcentrés de l’Etat, représentations de la société civile, comme, autorités traditionnelles. En France, comme en Afrique les programmes intègrent un volet d’accompagnement pour assurer le renforcement de ces structures et l’appropriation de l’action.

Thématiques d’action : développement local, genre et participation, agriculture et alimentation, gestion des ressources naturelles, eau et assainissement, appui à l’entrepreunariat.


Documents à télécharger

Rapport d’activité 2015
Rapport d’activités 2014
Rapport d’activités 2013
Agenda du Grdr
23
novembre
Rencontre-Débat "Entre le Sénégal et la Guinée-Bissau, un bassin transfrontalier en mutation"
> voir tout l'agenda
Actualités
Coupe dans le financement des ONG de solidarité internationale : une décision inqualifiable
Communiqué de presse de Coordination Sud (réseau auquel appartient le Grdr) Paris, le jeudi 21 septembre 2017– Une importante coupe budgétaire va affecter les ONG françaises engagées dans la solidarité internationale au moment même où celles-ci sont fortement (...)...
Objectifs de développement durable et migrations : ensemble engageons-nous pour un monde solidaire et durable
Les personnes migrantes sont fortement investies dans le développement durable de leurs territoires de vie et de départ. Bien que méconnu, leur apport dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD), le cadre mondial de développement fixé par (...)...
La société civile demande l’organisation d’une conférence nationale sur les migrations
Le 15 juin dernier, plus de 450 organisations de la société civile interpellaient le Président de la République, Monsieur Macron, pour lui demander d’adopter un changement radical de la politique migratoire de la France. Le 12 juillet suivant, le gouvernement a présenté à (...)...

> voir toutes les actualités