Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Finances

Les comptes 2015, certifiés sans réserve par notre commissaire au compte, ont été approuvés par l’assemblée générale du 18 juin 2016 et servent de base à la présentation ci-dessous.

Le budget exécuté en 2015 est de 4,6M d’€.

L’origine des ressources

En 2015, la première source de financements du Grdr provient des fonds publics européens & internationaux soit 39% du budget mobilisé, essentiellement auprès de la commission de l’union européenne (23%), du FIDA, de la BAD et diverses subventions des 3 Etats du bassin du fleuve Sénégal.
Les fonds publics d’origine française constituent 37% du budget 2015 (dans les mêmes proportions qu’en 2014). Ces fonds sont financés par l’Etat (ministères), par l’AFD ainsi que par les collectivités territoriales (Régions Ile-de-France,
Centre et Nord-Pas de Calais).Enfin, la part des financements privés (prestations et marchés publics) a augmenté de 6% par rapport à
l’année 2014 et représente désormais 24% du budget du Grdr.

Nature de l’activité en 2015

L’activité du Grdr en 2015 s’est déployée sur cinquante-neuf conventions de financement, réparties autour des axes principaux que sont le développement local (27%), l’eau et assainissement (19%), l’éducation au développement (18%), l’agriculture et alimentation (13%), la gestion des ressources naturelles (7%) et l’appui à l’entreprenariat (6%). Le Genre, l’accès aux droits et à la citoyenneté, la migration et développement, bien que transversales à plusieurs programmes, ont bénéficié de ressources dédiées a hauteur de 10% du budget.

Cette typologie ne doit pas nous faire oublier que les activités agricultures et alimentation se recoupent souvent avec l’appui à l’entreprenariat et à l’insertion professionnelle ou encore avec la gestion des ressources naturelles. De nombreuses activités consistent à accompagner des micro-entrepreneurs (collectifs ou individuels) ruraux dans des pratiques commerciales porteuses et respectueuses des ressources naturelles. De même, la dimension « Genre » ne peut être en réalité dissociée d’aucune de nos activités.

Répartition géographique des activités

En 2015, la plus grande partie des activités du Grdr se sont déroulées sur le Pôle Sahel, qui représente près de la moitié de l’activité globale du Grdr (47%).
L’activité en France et en Europe a significativement augmenté et représente désormais 1/3 de l’activité du Grdr (33 %). Le Pôle littoral, créé plus récemment (2011) continue à développer son activité entre le programme « Vers une gouvernance concertée des écosystèmes du littoral », lancé en 2014, et ses axes Habitat et Environnement. Il représente désormais 20% de l’activité globale du Grdr.


Actualités
La société civile demande l’organisation d’une conférence nationale sur les migrations
Le 15 juin dernier, plus de 450 organisations de la société civile interpellaient le Président de la République, Monsieur Macron, pour lui demander d’adopter un changement radical de la politique migratoire de la France. Le 12 juillet suivant, le gouvernement a présenté à (...)...
Aide publique au développement : l’annonce présidentielle doit se traduire dans les faits
Communiqué de presse de Coordination Sud : Paris, le mardi 25 juillet 2017 Le président de la République s’est engagé à augmenter la part du Revenu National Brut consacrée à l’aide publique au développement pour atteindre 0,55% d’ici à 2022. Coordination SUD (...)...
Traverses 46 : « Quelle prise en charge du risque projet par les OSI ? »
Le Traverses du Groupe Initiatives vient de paraître et le Grdr a été le chef de file sur ce 46ème numéro s’intitulant « Quelle prise en charge du risque projet par les OSI ? ». En effet, le risque est devenu un élément clé de l’identité des organisations de (...)...

> voir toutes les actualités