Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
A la frontière entre Goudomp (Sénégal) et Bigène - Farim (Guinée-Bissau)
Image / illustration

Depuis les années 2000, diverses initiatives de coopération transfrontalière décentralisée ont été soutenues à titre expérimental, telle l’initiative « Karakoro » entre la Mauritanie et le Mali.

La dégradation de la situation sécuritaire ces dix dernières années au Sahel occidental et dans le reste de l’Afrique de l’ouest vient rappeler l’urgence d’un soutien beaucoup plus significatif aux zones transfrontalières.
Selon le Club du Sahel, 60% des victimes des “mouvements insurrectionnels” incriminés dans les violences mortelles se trouvent à moins de 100 km d’une frontière. La violence se transmet d’un pays à l’autre. Les zones frontalières étant les plus éloignées des capitales, il est plus facile aux groupes armés d’y fonctionner.
Les réponses nationales à la violence demeurent insuffisantes. Il y a un grand besoin de coopération régionale et un besoin d’un soutien accru aux initiatives de coopérations transfrontalières, tout particulièrement dans les zones encore épargnées par les violences.

La zone ici considérée, qui se situe au sud du département de Goudomp (Sénégal) et au nord la région de Cacheu (Guinée-Bissau), rentre précisément dans cette catégorie. Touchée par la guerre de libération de la Guinée-Bissau (1960-1974), le conflit casamançais (1982 à nos jours) et la guerre civile en Guinée-Bissau (1998), elle est demeurée dans l’ensemble paisible ces vingt dernières années.

Maillée de plusieurs massifs forestiers importants, située entre le fleuve Casamance et le rio Cacheu, deux riches cours d’eau, et à proximité de la route nationale reliant Ziguinchor à Kolda, deux villes majeures du sud Sénégal, c’est une zone désormais attractive où transitent et se (ré)-établissent de nombreuses personnes.

L’instabilité politique récurrente en Guinée Bissau, les inégalités existant entre les deux pays, la non décentralisation de la Guinée-Bissau, le faible niveau des ressources des collectivités locales du Sénégal et la densification de la zone compliquent les perspectives. A dire d’acteurs, les conflits fonciers et le vol de bétail auraient tendance à s’y intensifier.

Comment accompagner au mieux les autorités locales, les collectivités locales et organisations de la société civile du territoire dans leurs initiatives de coopération pour que ce territoire demeure accueillant et paisible ?

Fort de son expérience sur le Karakoro et en réponse à une demande d’élus locaux et de représentants associatifs, le Grdr Migration, Citoyenneté et Développement, en partenariat avec Afrique Enjeux (AFEX), association implantée de part et d’autre de cette frontière depuis plusieurs années, s’est proposé :
(i) - d’initier une démarche d’analyse concertée, rétrospective et prospective des dynamiques territoriales de la zone transfrontalière Goudomp-Begene-Farim (Sénégal/Guinée Bissau), soit, en premier lieu, établir un état des lieux aussi objectif que possible ;
(ii) - d’accompagner le processus de dialogue transfrontalier enclenché entre les acteurs du Sénégal et de la Guinée Bissau ;
(iii) - de soutenir les initiatives en faveur d’une cohésion sociale du territoire.

La présente synthèse, issue d’une étude basée sur des enquêtes de terrain suivi par un comité de pilotage ad-hoc transfrontalier composé d’élus, administrateurs, services techniques déconcentrés et acteurs de la société civile, apporte des informations inédites et utiles pour ces acteurs et leurs partenaires potentiels.

Ce document est publié dans le cadre du « Programme pour la Gouvernance Concertée du Littoral III : vers des territoires dynamiques et résilients aux chocs socio-climatiques » (PGCL), avec le soutien financier de l’Agence Française.

Egalement disponible en version portugaise


Documents à télécharger

Monographie Zone transfrontalière Sénégal - Guinée-Bissau (Français)
Monographie Zone transfrontalière Sénégal - Guinée-Bissau (Portugais)
Agenda du Grdr
15
mai
Forum des Ecosystemes du littoral - vers des territoires du littoral ouest africain dynamiques et resilients aux chocs sociopolitico climatiques
8
février
Rencontre littéraire : Des écrivains d’ici et là-bas
> voir tout l'agenda
Actualités
Etude : « Etat des lieux et mutations de la diaspora guine ?enne de France »
Relativement méconnue, la diaspora guinéenne en France est en pleine évolution. En 2017, l’INSEE recensait 32 786 guinéens en France et 51 315 enfants de guinéens nés en France, soit un potentiel diasporique de plus de 85 000 individus. Volontaires sur le développement de (...)...
Lille-Sud : Diagnostic participatif
’Ici, on ne fait rien pour nous’. C’est a ? partir de cette re ?flexion, de la part de plusieurs femmes rencontre ?es dans le cadre des actions de l’antenne Nord-Pas-de-Calais du Grdr, que l’ide ?e est venue de cre ?er des espaces de parole de ?die ?s aux femmes en (...)...
Les Cahiers de l’action : l’engagement dans les quartiers populaires
Le n°56 des Cahiers de l’action donne à voir la vitalité des dynamiques de participation des jeunes au sein des quartiers populaires. Cette parution de l’Institut National de la Jeunesse et de l’Education Populaire (INJEP) a été coordonnée en partenariat avec le Grdr et (...)...

> voir toutes les actualités