Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Programme Gouvernance Citoyenne des Territoires dans le Bassin du Fleuve Sénégal (GCT-BFS)

Contexte

La zone d’action correspond à l’espace historique d’intervention du Grdr depuis 45 ans. Elle comprend 5 régions réparties sur 3 pays (Mauritanie, Mali, Sénégal). Dans ces régions, des proportions importantes de la population vivent en dessous du seuil de pauvreté : 78% au Guidimakha (Mauritanie), 75% au Gorgol (Mauritanie), 62% à Kayes (Mali) 60% pour Tambacounda (Sénégal), 45% pour Matam (Sénégal). Pourtant, cette zone, répartie sur 3 pays, représente un ensemble homogène au regard de ses principales caractéristiques : climat, structure de l’économie, population et groupes ethniques, modes de vie, poids des mobilités dans les économies et les structures familiales&. Et les moins de 25 ans représentent plus de la moitié de la population de chacun de ces territoires liés par le fleuve Sénégal qui les traverse.

Le programme Gouvernance Citoyenne des Territoires de la Moyenne Vallée du fleuve Sénégal est un programme prévu pour une durée de 3 ans (2015-2017). Porté par le Grdr, il se propose d’agir en faveur du développement local, de la coopération décentralisée et du développement économique. En y intégrant systématiquement la question de la participation des femmes aux différentes instances de concertation, ainsi que les questions de l’environnement et de la gestion durable des ressources naturelles.

Ce programme s’inscrit dans la suite logique du programme multi-pays d’Appui aux Initiatives de Développement Local des Collectivités Territoriales (PAIDEL-CT) mis en oeuvre entre 2010 et 2014. Il vise à accompagner les élus locaux face au défi du développement économique et de la participation citoyenne (y compris des personnes migrantes), en tenant compte des processus de décentralisation à l’oeuvre dans les pays ciblés.

Fondamentalement, le programme Gouvernance Citoyenne des Territoires, en s’appuyant sur les collectivités décentralisées, souhaite contribuer au renforcement de la résilience des 3 Etats concernés et à la promotion d’une culture de paix par-delà les frontières et les limites administratives.

Les Objectifs du Programme

- Accompagner les déclinaisons territoriales des politiques de décentralisation dans les 3 pays. Renforcer les acteurs locaux (élus, société civile…) dans leur capacité de dialogue avec les pouvoirs publics nationaux et sous régionaux
- Améliorer les conditions de vie des populations par la mise en oeuvre de stratégies territoriales de développement économique ciblant notamment les initiatives des femmes et des jeunes
- Renforcer la mobilisation citoyenne autour des enjeux territoriaux de développement
- Inscrire durablement les territoires du bassin du fleuve Sénégal dans des espaces de partenariats et de coopérations Nord-Sud et Sud-Sud

Les enjeux

Les actions menées tout au long de ce programme permettront d’accompagner 21 collectivités locales, à travers des expérimentations adaptées à des problématiques qui leurs sont propres. Ces expérimentations consistent en diverses activités centrées autour de 3 enjeux principaux :

-  Enjeu 1 - La gouvernance locale partagée : renforcement du contrôle citoyen de l’action publique, mise en place de formations au budget participatif, mise en place de stratégies intercommunales, appui au plaidoyer sur le désenclavement, prise en compte de la jeunesse, stratégies urbaines…

-  Enjeu 2 - Le développement économique local : Mise en place de dispositifs d’appui à l’entrepreneuriat local, renforcement de stratégies de transformation et de commercialisation, mise en place de dispositifs d’appui aux initiatives économiques des jeunes, appui à la planification du développement économique local, mise en place de fond vert…
-  Enjeu 3 – Les dynamiques transfrontalières (intégration régionale, cohésion sociale et gestion des conflits locaux) : Mutualisation des approches de part et d’autres de la frontière, gestion des ressources naturelles et organisation de foires transfrontalières.

Résultats attendus

-  Les actions menées tout au long de ce programme permettront d’accompagner 21 collectivités locales dans la mise en œuvre de stratégies innovantes en matière de gouvernance locale, de développement économique et de coopération transfrontalière :

• 11 expérimentations sont prévues sur la gouvernance locale partagée auprès des communes de Dembakané, Kéniéba, Bakel et du Groupement d’Intérêts Communautaire de Bosséa et à au Sénégal. De même auprès des intercommunalités SYCOTEN, ACGK, Benkadi au Mali et de l’espace Karakoro en Mauritanie.
• 8 expérimentations sur le développement économique local sont prévues en Mauritanie (dans les communes de Kaédi, Sélibaby, Foum Gleita et Karakoro), au Sénégal (intercommunalités de Bosséa, Réserve Naturelle Communautaire de Boundou) et au Mali (intercommunalités de CPCD et la commune de Kéniéba).
• 2 expérimentations sur l’intégration régionale, la cohésion sociale et la gestion des conflits locaux à la frontière entre le Mali et la Mauritanie au sein du Karakoro et sur la frontière Sénégal-Mauritanie au sein de l’espace Bosséa.

-  Sur chaque région bénéficiaire (5), un dispositif régional d’appui au développement local sera renforcé, outillé et pérennisé.

• Au Mali : accompagner la mise en place de l’Agence de Développement Régional (ADR)
• Au Sénégal : renforcer le partenariat avec les Agences Régionales de Développement (ARD)
• En Mauritanie : déterminer le dispositif pérenne d’appui aux collectivités locales

-  Les réflexions sous régionales et nationales autour de la gouvernance territoriale et de l’intégration régionale seront dynamisées sur la base d’un partenariat solide avec la section de sociologie de l’université Gaston Berger de Saint-Louis

• Renforcer l’alimentation, la visibilité et la pérennité de la plateforme dématérialisée d’appui au développement local sur la sous-région : « BFS 2.0 »
• Mettre en œuvre et restituer des études spécifiques d’intérêt sous régional
• Assurer un suivi évaluation participatif du programme qui contribue efficacement à la réflexion sur l’articulation entre les processus de décentralisation et de développement local.

Localisation du Programme

Le programme sera mis en œuvre dans les 5 régions de 3 pays frontaliers au fleuve Sénégal à tous les niveaux des échelons décentralisés :

-  En Mauritanie : la commune de Kaédi, l’espace Karakoro, la commune de Foum Gleita, la commune de Sélibaby et la commune Baidiam
-  Au Mali : l’intercommunalité de Benkadi, les territoires de Kéniéba, les intercommunalités de la région de Kayes SYCOTEN, ACGK et CPCD
-  Au Sénégal : la commune de Dembakané, Groupe d’Intérêts Communautaire du Bosséa, Département de Bakel, Reserve Naturel Communautaire de Boundou.
-  En France : les Régions d’Île-de-France, du Centre et du Nord Pas-de-Calais

Les Bénéficiaires du Programme

Les bénéficiaires directs de cette action sont l’ensemble des collectivités locales (intercommunalités, régions, départements (cercles), communes des territoires ciblés par ce programme.
-  Autorités locales des régions bénéficiaires et agences institutionnelles d’appui à la décentralisation et au développement local (Agences régionales de Développement)
-  Acteurs et partenaires des 14 territoires pilotes (intercommunalités, coopérations décentralisées, associations de migrants, société civile…)
-  Organisations socio-professionnelles et acteurs économiques

Les bénéficiaires indirects du projet sont l’ensemble des citoyens vivant sur ces territoires.

Les Partenaires institutionnels

-  Le Conseil Régional de Kayes au Mali
-  Les Agences Régionales de Développement de la région de Matam et de Bakel (ex-Tambacounda) et la section de Sociologie de l’Université Gaston Berger au Sénégal
-  Association des Maires et Parlementaires du Gorgol (AMPG) et l’Association des Maires du Guidimaka (AMaiG) en Mauritanie


Ce programme est financé par :


Agenda du Grdr
23
mai
Forum "Femmes immigrées : quelles approches de l’interculturalité dans les soins et l’accompagnement social ?"
25
avril
Intégration régionale et extraversion économique des territoires du littoral
22
avril
Club Entreprendre au féminin : "Comment bien développer son activité sur internet"
> voir tout l'agenda
Actualités
« Entrepreneurs d’ici & d’ailleurs : De la trajectoire migratoire à l’accompagnement entrepreneurial »
Le Grdr, en partenariat avec la Cité des métiers et la Région Ile-de-France, a animé le 27 mars dernier le séminaire professionnel « Entrepreneurs d’ici & d’ailleurs : De la trajectoire migratoire à l’accompagnement entrepreneurial ». La journée a (...)...
Augmentation minime de l’aide de la France aux pays pauvres : les candidats à la présidentielle doivent prendre position !
Coordination SUD, réseau auquel adhère le Grdr, salue la légère augmentation de la contribution à l’aide publique au développement (APD) française mais regrette son manque de vision à plus long terme. Pour Philippe Jahshan, président de Coordination SUD « Coincée dans (...)...
Appel à projet « Jeunesse et pouvoir d’agir »
Le Grdr lance un appel à projet à destination de jeunes engagés dans un projet de chantier de solidarité au Mali. A la clé Un prix de 3000€ pour deux lauréats Un accompagnement personnalisé Critère d’éligibilité La majorité des porteurs de projets doit (...)...

> voir toutes les actualités