Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Projet de promotion et réalisation d’un habitat durable au profit des familles vulnérables de la ville de Canchungo (Guinée-Bissau)

Ce programme se donne pour objectif de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des familles les plus vulnérables de la ville de Canchungo à travers l’amélioration de l’habitat, le cofinancement de projets économiques portés par les habitants de la ville et la mise en œuvre d’un processus d’aménagement du territoire concerté à l’échelle des quartiers et de la ville.

Canchungo est la ville la plus importante de la région de Cacheu, dans le nord de la Guinée-Bissau, avec près de 12 000 habitants en 2009, dont 63°% auraient moins de 25 ans. Elle connait une croissance de près de 5°% par an. Un taux corrélé à l’accroissement naturel mais aussi aux migrations sous-régionales : on assiste à un afflux de personnes originaires des zones rurales environnantes et de la sous-région.

D’après le recensement de 2009, le secteur de Canchungo compte 90% de ménages en situation de pauvreté. Selon toute vraisemblance, ce phénomène touche en priorité les immigrés installés dans la ville, les familles monoparentales dirigées majoritairement par des femmes et les jeunes sans soutien familial.

La faible politique urbaine et les moyens limités pour anticiper les évolutions de la ville menacent la cohésion sociale au sein même des quartiers. L’Etat a récemment pris conscience de l’intérêt de concevoir des plans d’aménagement pour des villes moyennes, mais les moyens mis en œuvre restent très restreints et les acteurs de la gouvernance urbaine sont largement démunis. Les habitations se dégradent, les services connexes (eau potable, électricité..) sont quasi inexistants, certains quartiers se sont densifiés et étendus de manière spontané alors que l’absence de dispositif de gestion des ordures ménagères rend parfois le cadre de vie insalubre.

Objectifs

- Améliorer les conditions de vie de 150 familles vulnérables habitant la ville de Canchungo en réhabilitant leur habitat et leur inclusion dans un processus d’aménagement concerté de leur quartier et de leur ville
- Faciliter l’insertion professionnelle et la promotion économique de 250 jeunes et femmes issus des quartiers de la ville. Renforcer leurs capacités dans les différents corps de métiers liés à l’habitat (électricité, maçonnerie, menuiserie...) et les amener à maîtriser les techniques de construction durable permettant de valoriser les matériaux locaux.
- Promouvoir des techniques d’aménagement et de construction durable au plan social et environnemental
- A l’échelle des quartiers, mettre en place des comités regroupant les habitants

Activités

- Tester les activités sur 3 quartiers pilote, moyen de vérifier la pertinence de l’approche mise en place et de l’affiner, avant d’éventuellement la répliquer dans d’autres quartiers ou à d’autres échelles
- Mettre en place un processus de suivi-évaluation et de capitalisation participatif permettant d’accompagner les acteurs locaux dans la construction d’une parole collective susceptible d’alimenter les politiques publiques
- Appuyer la création de cadres de concertation pluri-acteurs comme moyens de garantir la participation de tous les citoyens, notamment des femmes et des jeunes, et de légitimer leurs actions
- Impliquer systématiquement les bénéficiaires et autres acteurs locaux dans le choix des actions et leur réalisation (participation aux réunions de concertation, apport de main d’œuvre, don de foncier,…).

Bénéficiaires

- 150 familles vulnérables de la ville de Canchungo
- 200 porteurs de projets économiques verts [< 75% de femmes et de jeunes (- de 25 ans)]
- 50 jeunes en formation professionnelle
- Les habitants et usagers de 3 quartiers de Canchungo

Les résultats en 2016

-  50 maisons ont été rénovées et réhabilitées en 2016. 665 personnes habitantes dans ces maisons ont ainsi bénéficié de conditions de vie améliorées. 43 maisons supplémentaires seront réhabilitées avant le mois de juin 2017
-  147 emplois (charpentiers, maçons, peintres…) ont été directement sécurisés par les réalisations du projet qui bénéficie à l’ensemble du secteur du bâtiment à Canchungo
-  1 étude a été réalisée et a permis d’identifier les défauts de l’habitat à Canchungo et de formuler des propositions de solutions techniques adaptées intégrant les matériaux locaux. 18 professionnels locaux du bâtiment (charpentiers, maçons et peintres) ont bénéficié de formations en techniques de construction en terre pour prendre en charge la mise en œuvre des solutions techniques proposées. La collaboration avec les centres de formation technique et professionnelle de Ziguinchor (Sénéal) et Bissora (Guinée Bissau) a permis de mettre en place des modules de formation continue « Cultures constructives locales » pour de jeunes ouvriers
-  Mise en place d’une Plateforme de Services d’Appui aux Initiatives Economiques (PSAIE). Cet incubateur régional de microprojets soutient des initiatives de développement économique durable, favorisant l’exploitation et la gestion rationnelle des ressources naturelles. En 2016, 138 porteurs de projets, dont près de 90% de femmes, ont bénéficié de cette Plateforme

Partenaires techniques

- Autorités municipales et traditionnelles de la ville de Canchungo
- Services déconcentrés de l’Etat : planification et gouvernance régionale
- Centre de formation professionnelle de Bissora
- CONGAÏ (Collectif des ONG de la région de Cacheu)
- ONG PACTE et Habitafrica

Financement

Fondation Abbé Pierre, AFD, UE


Agenda du Grdr
23
novembre
Rencontre-Débat "Entre le Sénégal et la Guinée-Bissau, un bassin transfrontalier en mutation"
> voir tout l'agenda
Actualités
Babyloan Mali, une nouvelle plateforme de financement solidaire pour soutenir les jeunes entrepreneurs ruraux au Mali
La plateforme de « crowdfunding » Babyloan Mali facilite l’accès aux micro-crédits pour de jeunes entrepreneurs maliens en milieu rural. Elle offre un outil de prêt solidaire fiable et sécurisé destiné à la diaspora malienne (mais pas seulement !). En effet, elle permet à (...)...
Budget de la solidarité internationale : asphyxiées, les ONG disent stop aux coupes !
Paris, le 26 octobre 2017 – Ce matin, une centaine de représentant-e-s d’ONG de solidarité internationale ont manifesté à l’appel de Coordination SUD devant le siège de l’Agence française de développement à l’occasion de la tenue de son Conseil d’administration où siègent le (...)...
Assez de belles paroles, Monsieur le Président, passez aux actes !
Cette tribune de Coordination SUD et ses membres a été publiée sur Libération.fr à l’occasion de l’examen en en plénière en première lecture par les députés de la première partie du Projet de loi de finances 2018. Coordination SUD entend interpeller les députés pour qu’ils (...)...

> voir toutes les actualités