Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Chargé(e) d’animation transfrontalier - agriculture et alimentation

Type de contrat : à déterminer
Lieu d’affectation : BAKEL (Sénégal) avec des missions fréquentes au Mali

PRESENTATION DU PROJET

Dans le cadre de l’appui à la sécurité alimentaire, à la nutrition et au soutien aux filières protéines végétales dans les pays de la grande muraille verte, le Grdr coordonne le programme prévention des Conflits et Résilience des Systèmes Alimentaires Transfrontaliers (PCR-SAT) (Sénégal, Mauritanie, Mali).
Ce projet de 36 mois vise à contribuer à la prévention des conflits liés à l’usage des ressources naturelles, à améliorer la sécurité alimentaire et favoriser l’accès à une source de revenus décents au Sénégal, en Mauritanie et au Mali. Spécifiquement, il s’agira de renforcer durablement la résilience des systèmes alimentaires des communes de deux zones transfrontalières Mauritanie-Sénégal et Sénégal-Mali, grâce à des initiatives de gestion concertée du potentiel en protéines végétales des ressources agro-sylvo-pastorales et de développement économique répondant aux besoins des groupes sociaux vulnérables.

Trois résultats sont attendus pour le PCR-SAT :
Résultat 1 : Des dispositifs de gouvernance multi-acteurs permettant une gestion pacifiée et durable des ressources agrosylvopastorales sur les terroirs visés sont mis en place et/ou consolidés.
Résultat 2 : Des initiatives favorables au développement économique des territoires ruraux, à l’émergence et au renforcement des filières protéines végétales pour l’amélioration de la sécurité alimentaire, de la nutrition et des revenus des groupes sociaux dans leur diversité sont améliorées durablement.
Résultat 3 : Les résultats et méthodes issus de l’action sont capitalisés, diffusés et mis en perspective au Sénégal, en Mauritanie et au Mali dans les instances transfrontalières, à travers les réseaux de la grande muraille verte, au niveau des pouvoirs publics, des structures de coopération sous régionale (UEMOA, CEDEAO) et de leurs bailleurs.
Les groupes cibles de ce projet sont les agropasteurs, les éleveurs transhumants, femmes et jeunes actifs, opérateurs économiques (individus ou collectifs), comités institutionnels de concertation.

Deux terroirs transfrontaliers sont principalement ciblés : la Falémé (Mali- Sénégal) et Wompou Bokoladji (Mauritanie- Sénégal). Ce programme est mis en œuvre en partenariat avec AMASSA Afrique verte, TENMIYA, IRAM, IPAR.

Collaboration/Partenariat avec d’autres structures
• Les autorités locales des régions d’implantation des bureaux des cellules du Grdr ;
• Les collectivités territoriales ;
• Les associations et fédérations d’organisations de la société civile (jeunes, femmes, migrants) ;
• Les organisations paysannes et leurs réseaux/ organisations féminines
• Les ONG locales et internationales ;
• Les Universités, centres de formation et de recherche.

PRINCIPALES MISSIONS ET ACTIVITES

Le chargé(e) d’animation aura comme mission principale la mise en œuvre des activités agriculture et alimentation et aura pour objectifs :
  D’animer des dispositifs de gouvernance multi-acteurs permettant d’analyser les potentialités et contraintes permettant une gestion pacifiée et durable des ressources agrosylvopastorales sur les terroirs.
  De mettre en place des formations pratiques des acteurs de la GRN à la prévention et la gestion des conflits agro-sylvo-pastoraux.
  D’accompagner les producteurs dans leurs réflexions sur l’orientation stratégique de leurs systèmes d’activités en se basant sur des approches agroécologiques (Champs écoles paysans, Suivi technico-économique des exploitations).
  De conduire le processus d’ingénierie sociale en amont de travaux d’aménagements agropastoraux (diagnostic socio-focier, négociation des accords sociaux, mise en places des comités de gestion)
  D’identifier et d’accompagner les acteurs des terroirs, à mettre en œuvre des initiatives favorables au développement économique des territoires ruraux, au renforcement des filières protéines végétales pour l’amélioration de la sécurité alimentaire, de la nutrition et des revenus des groupes sociaux (Réalisation d’aménagements agropastoraux, dotations en matériels, champs écoles paysans, gestion de fonds souples, bourses sous régionales…).
  D’appuyer les collectivités, OSC et OP à la recherche de financements.
  D’assurer le suivi des activités, la remontée des données et de contribuer à la capitalisation des résultats de ces initiatives.
  De participer à la production et diffusion d’outils sur les éléments innovants du projet, les changements induits et les leçons apprises.

Il/ elle aura en particulier, de par sa proximité au terrain et en collaboration avec ses collègues, pour mission de :

  Piloter et mettre en œuvre d’un point de vue opérationnel les activités liées aux thématiques agriculture et alimentation.
  Contribuer au pilotage stratégique, la planification, la mise au point des outils et des
Méthodes ;
  Garantir la mise en œuvre et le suivi du planning des activités sur le terrain et les relations entre le projet et ses parties prenantes ;
  Assurer le previsionnel des dépenses des activités pour ce qui concerne la zone de travail en lien avec le Référent territorial et la coordinatrice du projet ;
  Contribuer au suivi-évaluation (collecte des données) et la capitalisation des activités du projet ;
  Assurer le reporting technique ;
  Contribuer à la communication autour du projet et de ces résultats.

NIVEAU DE RESPONSABILITES

Le/ La chargé(e) d’animation sera sous la responsabilité hiérarchique du coordinateur de la cellule et sous la supervision opérationnelle de la coordinatrice du projet basée à Dakar et en étroite collaboration avec les autres chargés de programme et chargés de mission des cellules du Grdr.

PROFIL RECHERCHE

Formation - expérience
Le poste conviendrait à un(e) professionnelle(e) de formation supérieure dans des domaines tels que le développement rural ou le développement économique local, l’agronomie, la gestion des ressources naturelles et disposant d’une expérience d’au moins 4 ans. Ce poste nécessite une grande polyvalence et de grandes capacités d’adaptation.

Connaissances et aptitudes
• Connaissance du fonctionnement des organisations paysannes, des exploitations agricoles familliales ;
• Bonne connaissance de techniques d’animation communautaire, du développement local et économique ;
• Bonne connaissance théorique et pratique de l’agroécologie ;
• Bonne connaissance des terroirs du projet et des organisations paysannes présentes sur le territoire ;
• Capacités rédactionnelles en français avérées ;
• Sens des priorités ;
• Sens de l’organisation et rigueur ;
• Grande autonomie dans le respect des tâches déléguées ;
• Bonne capacité à l’oral et à l’écrit ;
• Capacité de travail en équipe pluridisciplinaire et multiculturelle ;
• Sens de la communication multi-acteurs ;
• Maîtrise du haalpulaar/ Soninké /bambara est exigée.

SALAIRE

• A déterminer selon profil
• Date de prise de poste souhaitée : novembre 2022

PROCESSUS DE RECRUTEMENT

Composition du dossier de candidature :
• Une lettre de motivation ;
• un curriculum vitae détaillé faisant ressortir les expériences du candidat ;
• 3 références à contacter (adresses mails, contacts téléphoniques...).
Les candidats enverront leur dossier par courrier électronique aux adresses suivantes avec pour objet « 
Recrutement chargé d’animation agriculture,alimentation, transfrontalier » avant le 21 octobre 2022 à : dakar@grdr.org

Les candidats ayant les qualifications et expériences les plus pertinentes pour l’exécution de la mission seront retenus à l’issue de la comparaison des CV, d’un test écrit et d’un entretien oral.
L’entretien oral concernera les candidats dont les CV et les tests écrits auront été jugés recevables et présélectionnés.


Agenda du Grdr
2
février
Thé-palabre "Elaborer les lignes directrices d’un appel à projet" (Nouakchott)
28
janvier
Lancement du Projet Cultiv’acteurs : Un espace dedié à l’insertion professionnelle des personnes primo-arrivantes vers les métiers agricoles et ruraux
> voir tout l'agenda
Actualités
Bonne année 2023 !
L’année 2022 nous a une nouvelle fois montré que le vivre-ensemble et la paix sont des équilibres fragiles que nous devons préserver, au Sahel comme en Europe et partout dans le monde. Les changements climatiques nous obligent à préparer l’avenir, à écouter la communauté (...)...
Atlas "Le Delta du Fleuve Sénégal"
Cet ouvrage est issu de plus de dix années de collaboration entre l’Université Gaston Berger de Saint-Louis au Sénégal et l’UMR PALOC (IRD/MNHN, France) avec leurs partenaires non académiques, incluant le grdr qui est partie prenante dans le cadre du Laboratoire Mixte International (...)...
Retraite, le rendez-vous manqué de la CNAV
Alors que la réforme des retraites est prioritaire dans l’agenda politique du gouvernement, le Grdr est signataire aux côtés d’un collectif d’associations d’une tribune qui dénonce des « objectifs de transformation du service public qui visent une dématérialisation totale et forcée (...)...

> voir toutes les actualités