Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Coordinateur.trice technique "Liberté d’informer et participation citoyenne pour la démocratie et la paix au Mali"

Titre du poste : Coordinateur.trice technique
Projet : Liberté d’informer et participation citoyenne pour la démocratie et la paix au Mali
Type de contrat : CDD de 24 mois renouvelable
Lieu d’affectation : Bamako et missions ponctuelles dans les zones d’intervention du projet (régions de Kayes, Mopti et Sikasso) et éventuellement dans les autres pays d’intervention du Grdr (Afrique de l’ouest et du Nord, France)


Le Grdr est une association, établie dans le bassin du fleuve Sénégal et en France depuis cinquante ans. Depuis sa création en 1969, le « Grdr - Migration-Citoyenneté Développement » (www.grdr.org) association internationale de solidarité, de droit français, accompagne les initiatives portées par les migrants et leurs partenaires sur les territoires le long des parcours migratoires [Afrique de l’ouest (Mali, Mauritanie, Sénégal, Guinée Bissau), Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie) et Europe (France, Italie, Espagne)]. Le GRDR inscrit son action dans un monde où l’interdépendance entre continents, pays et régions se renforce, alors que les inégalités et la précarité augmentent. Il veut contribuer à la construction d’un monde plus juste et plus solidaire et fonde son action sur une vision positive de l’avenir de l’Afrique de l’Ouest et tout particulièrement du Sahel. Il considère que la mobilité des hommes et des femmes est une chance pour les sociétés, une nécessité pour la construction du monde de paix de demain dans lequel nos sociétés en Afrique et en Europe sont liées.

Les actions du Grdr Migration-Citoyenneté-Développement sont organisées autour de deux piliers - « la gouvernance citoyenne des territoires » et « les mobilités humaines » - et trois axes d’intervention complémentaires et articulés : « l’ancrage local et la proximité », « les interdépendances entre les territoires » et la « production de connaissance ».

Ces deux piliers et ces trois axes constituent la matrice de l’action de l’association. Chaque équipe se réfère à cette matrice qui décline de manière opérationnelle les valeurs de notre charte. Et chaque programme doit pouvoir s’inscrire dans cette matrice et colorer de manière plus ou moins forte chaque case au carrefour des piliers et des axes.

Nature des activités : Consulter la charte de nos valeurs et nos actions.

Le Grdr au Mali intervient en région de Kayes depuis 1988. Il mène aussi des actions dans la région de Koulikoro et le District de Bamako. En région de Kayes, le Grdr intervient dans des domaines divers et variés qui peuvent se regrouper autour de deux grands axes : Gouvernance citoyenne des territoires et Mobilités humaines

Présentation du projet


Le projet « Liberté d’informer et participation citoyenne pour la démocratie et la paix au Mali » souhaite créer des conditions favorables à l’émergence de médias tournés vers la production d’une information citoyenne de qualité par la mise en place de mécanismes de dialogue, de veille citoyenne et d’action, dans des contextes où la liberté d’expression et celle de la presse sont souvent menacées.

Les objectifs et résultats attendus du projet sont présentés ci-dessous :

L’objectif général est de contribuer au renforcement de la démocratie, de l’Etat de Droit et à la paix au Mali à travers la participation citoyenne des OSC et l’implication des médias.

L’objectif specifique : Promouvoir les valeurs démocratiques - liberté d’expression, libertés des médias, pluralisme-, du vivre ensemble et de la non-violence auprès de la société civile (notamment des OSC de jeunes) et des médias, ainsi qu’un accès à une information fiable et plurielle, dans les régions de Kayes, Sikasso, Mopti, et le district de Bamako.

Le projet est articulé autour de 3 volets d’activités à entreprendre pour produire les trois résultats suivants :

  • Résultat 1 : La société civile, les autorités locales et administratives disposent d’un état des lieux actualisé sur la situation dans leurs territoires en matière de liberté d’expression, libertés des médias, pluralisme et d’accès à l’information, ainsi que d’une meilleure connaissance du cadre réglementaire
  • Résultat 2 : Les acteurs clés du secteur des médias et les acteurs locaux (OSC et autorités locales et administratives) renforcent leurs compétences et leur rôle dans la diffusion des valeurs démocratiques, de vivre ensemble et de non-violence
  • Résultat 3 : Des mécanismes de veille et de capitalisation alimentent un plaidoyer auprès des décideurs au niveau local et national ainsi que la sensibilisation des populations.

L’action prévoit d’accompagner 500 acteurs clés du secteur des médias dont 1/3 de femmes, de former 150 OSC de femmes et de jeunes au journalisme citoyen et à la citoyenneté digitale en vue d’augmenter leurs capacités de production et de diffusion d’informations, 120 enseignants et 15 000 collégiens et lycéens bénéficieront d’actions d’éducation aux médias, à la lutte contre les stéréotypes de genre, à la citoyenneté et la diffusion de valeurs démocratiques. 12 instances de régulation et organisations professionnelles et 80 collectivités locales seront associées aux actions.

Ce projet porté en consortium par le CFFD Terre solidaire et en partenariat avec le Grdr (co demandeur) et l’association Azhar (co demandeur). D’une durée de 36 mois (janvier 2022 à décembre 2024), il est co-financé par l’Union européenne et le CCFD-Terre Solidaire ( budget : 1 052 652 euros).

Dans le cadre de ce consortium, le Grdr assurera : le co-pilotage du projet avec les membres du consortium, la coordination générale technique et financière, le rapportage et le suivi des indicateurs, les liens avec les acteurs au niveau national. Le Grdr interviendra plus particulièrement dans la mise en œuvre des actions à Bamako et Kayes, l’ONG Azhar intervenant à Sikasso et Mopti. Sur délégation du CCFD-Terre Solidaire, le Grdr pourra assurer la représentation du projet au Mali.

Collaboration/Partenariat avec d’autres structures :

• Les autres membres du consortium ( CCFD-Terre solidaire et Azhar)
• Les autorités au niveau national et local (Minstères et directions techniques, autorités administratives et traditionnelles dans les régions d’intervention)
• Les associations et fédérations d’organisations de la société civile ;
• Les organisations professionnelles des médias et plus largement les acteurs des médias ;
• Les ONG locales et internationales
• Les instances de concertations locales

Principales activités :


Management & Représentation :

• Assurer la représentation du Grdr auprès des différentes parties prenantes du projet notamment à Bamako.
• Animer l’équipe opérationnelle du projet (chargés de mission du Grdr et AZHAR) : Appui, conseil aux chargés de mission du projet et validation des documents nécessaires à la mise en œuvre des activités
• Assurer le suivi des relations avec les parties prenantes (OSC, médias, partenaires techniques, acteurs institutionnels, bureaux d’études, prestataires...) à travers des missions sur le terrain
• Sur délégation du CCFD- Terre Solidaire, assurer la représentation du projet au Mali.

Coordination technique, administrative et financière du projet :


Assurer la coordination technique du projet :

• Elaborer la planification semestrielle des activités et sa déclinaison mensuelle en lien avec les chargés de mission du Grdr et de Azhar, apporter un appui et superviserla mise en œuvre de l’ensemble des activités
• Garantir la cohérence des actions ménées par le Grdr à Bamako et à Kayes avec celles menées par Azhar dans les régions de Mopti et Sikasso, tel que prévu dans le document projet
• Assurer la mise en œuvre des activités transversales du projet (production de connaissance, capitalisation…)
• Faciliter la circulation de l’information entre les partenaires (CCFD-Terre Solidaire, Grdr, Azhar) et au sein de l’équipe opérationnelle du projet
• Organiser et participer aux instances de pilotage du programme : le comité de pilotage, les ateliers organisés dans le cadre du projet.
• Elaborer les rapports narratifs périodiques consolidés ( activités du Grdr et de Azhar) , dans le respect des formats, et des échéances (celles du CCFD-Terre Solidaire et du bailleur)

Assurer la mise en œuvre d’un système de suivi et évaluation des activités, des résultats et effets des actions engagées :

• En lien avec le CCFD-Terre Solidaire et l’unité SERA du Grdr, participer à la construction d’un dispositif de suivi-évaluation
• Apporter un appui aux équipes du Grdr et du partenaire Azhar pour renseigner de façon adéquate les outils de suivi/évaluation
• Coordonner la collecte régulière des données pour alimenter le reporting narratif du projet et suivre son état d’avancement

Assurer la coordination financière et logistique du projet :

• Veiller à la cohérence entre la planification semestrielle opérationnelle et sa traduction budgétaire, en lien avec les comptables du Grdr et l’Administrateur /Finances de Azhar.
• Assurer la supervision du suivi financier des activités menées par le Grdr en lien avec le comptable du Grdr-Mali et le Gestionnaire finances&Contrats basé à Dakar
• Préparer les rapports financiers périodiques consolidés (activités du Grdr et de Azhar) en lien avec le comptable du Grdr-Mali et le gestionnaire finances&Contrats basé à Dakar et l’Administrateur/Finances AZHAR.
• Veiller à l’application des procédures (validation de termes de référence, communication, visibilité, etc.)
• Assurer la diffusion du plan de sécurité et veiller au respect des règles de sécurité au sein du consortium et communiquer toute information relative à la sécurité au coordinateur du Grdr au Mali , à Azhar et au CCFD-Terre Solidaire.

Niveau de responsabilités :


En tant que Coordinateur technique du projet , il/elle est le premier responsable des activités du projet. Il/Elle sera placé.e sous la responsabilité hiérarchique du coordinateur du Grdr à Kayes. Il/Elle aura sous sa supervision le chargé de mission du Grdr. Il/Elle travaillera en lien, en plus des autres chargés de misions d’AZHAR, avec les responsables des autres programmes du Grdr au Mali ainsi qu’avec les équipes transversales thématique et Double Espace, le SERA (service suivi évaluation, redevabilité et apprentissage) du Grdr.

Profil recherché :


Formation - Expériences :

Le poste conviendrait à un(e) professionnelle(e) de formation supérieure dans des domaines tels que les sciences sociales, sciences de la communication/journalisme, sciences politiques, sciences économiques, droits humains ou tout autre domaine équivalent ou une combinaison académique et une expérience en exécution des projets avec une expérience d’au moins 5 ans dans la coordination de projet multi-acteurs. Une expérience de coordination de projets financés par des bailleurs institutionnels serait appréciée. Ce poste necessite une grande polyvalence et de grandes capacités d’adaptation.

Connaissances et aptitudes :

o Qualités analytiques et rédactionnelles avérées ;
o Qualités relationnelles et managériales ;
o Excellentes capacités de planification, sens des priorités ;
o Connaissance des procédures de l’Union Européenne
o Bonnes connaissance de l’environnement des médias en Afrique de l’ouest
o Bonnes connaissances de l’approche citoyenne de l’information
o Bonnes connaissances des outils et des techniques d’animation et de renforcement de capacité des OSC et des médias
o Autonomie et sens de l’initiative ;
o Capacités d’écoute et diplomatie ;
o Connaissance des principaux bailleurs de fonds et aptitude à la négociation ;
o Expérience et/ou connaissance des zones d’intervention fortement appréciée ;
o Intérêt pour le projet associatif du Grdr.

Contraintes : Forte mobilité (déplacements à prévoir dans les régions de Kayes, de Mopti et de Sikasso) avec un respect strict du protocole de sécurité du Grdr.

Salaire :


• CDD de droit local d’une durée de 24 mois à partir de février / mars 2022 avec une période d’essai de trois mois
Date de prise de poste souhaitée : février / mars 2022
Salaire : selon la grille Grdr

Processus de recrutement :


Composition du dossier de candidature :

• une lettre de motivation ;
• un curriculum vitae détaillé faisant ressortir les expériences du candidat ;
• 3 références à contacter (adresses mails, contacts téléphoniques...).

Les candidat.e.s enverront leur dossier par courrier électronique avec pour objet « Recrutement coordinateur (trice) technique liberté d’informer » avant le 30 Janvier 2022 à : kayes@grdr.org

Les candidat.e.s ayant les qualifications et expériences les plus pertinentes pour l’exécution de la mission seront retenus à l’issue de la comparaison des CV , d’un test écrit et d’un entretien oral.
L’entretien oral concernera les candidat.e.s dont les CV et les tests écrits auront été jugés recevables et pré-sélectionnés.


Agenda du Grdr
10
septembre
Transition urbaine dans le bassin du fleuve Sénégal (Kaédi, Bakel) : quel rôle pour la diaspora ?
28
juillet
Les jeudis des rivières du sud
> voir tout l'agenda
Actualités
Traverses n°50 - Quelles synergies d’intervention dans le Bassin du fleuve Sénégal ?
Cette publication constitue la première étape d’une démarche collective de plus long terme. Les Organisations de Solidarité Internationales (OSI) à l’initiative du processus, membres de l’Initiative Fleuve Sénégal, Ados, AVSF, GERES, Grdr, Gret et Le Partenariat, ont réalisé, (...)...
Appel à manifestation d’intérêt du Grdr et du F3E : « Effets et impact de l’action du Grdr en Guinée-Bissau sur les inégalités de genre »
Date de publication : 15/06/2022 Date limite de dépôt : 05/07/2022 Catégorie : AMI Localisation : Guinée-Bissau Commanditaire : Grdr - Groupe de recherche et de réalisation pour le développement rural CONTEXTE : Il s’agit d’une étude genre, destinée à questionner l’approche et (...)...
Un webmap pour visualiser les projets communaux réalisés dans le cadre du programme DECLIC en Mauritanie
Lancé en mars 2019 sur financement AFD (volet action rapide), le projet DECLIC mis en œuvre par le Grdr et ses partenaires Ecodev et Tenmiya, Iram, a eu pour objet de réaliser des infrastructures communales de base (issues de la programmation antérieure du programme VAINCRE) et (...)...

> voir toutes les actualités