Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Entre le Sénégal et la Guinée-Bissau, un bassin transfrontalier en mutation - les actes de la rencontre du 23 novembre

Le 23 novembre, le Grdr a réuni à Paris, avec l’appui de l’AFD, des personnalités bissau-guinéennes et sénégalaises, des élus, des chercheurs et des acteurs de terrain ayant une connaissance approfondie de cette Région à cheval entre la Guinée-Bissau et le Sénégal. Le document de synthèse, que vous pouvez télécharger ici, revient sur le revient sur ces échanges particulièrement riches qui nous offrent un regard nouveau cette région.

Géopolitique et intégration économique

Les intervenants ont ainsi échangés sur des enjeux nationaux, parfois divergents, en revenant par exemple sur l’alternance politique en Gambie ou sur la crise persistante en Guinée-Bissau. Mais il en est globalement ressorti l’image d’une Région qui n’est pas autant en crise que ce que l’on peut lire ou voir dans les médias, notamment grâce à des populations qui aspirent à la paix et à la reconstruction.

Les habitants de ces régions sont liés par un héritage commun largement antérieur à la création des Etats issus de la décolonisation. Les liens entre les territoires du nord de la Guinée-Bissau et de la Casamance sont donc très forts. La mobilité des personnes et des biens y est un facteur de résilience essentiel mais pose des défis, par exemple en matière d’urbanisation. Autant de dynamiques qui positionnent la coopération régionale au cœur des enjeux : en matière de transports, lde coopération économique régionale, mais aussi pour offrir un avenir aux jeunes de cette Région. Sans oublier, bien entendu, l’importance que représentent les migrations dans le développement de ces territoires, alors que les frontières de l’Europe se ferment.

Richesses naturelles populations et territoires

Par ailleurs, il est apparu que les ressources naturelles et les écosystèmes associés sont bel et bien LA richesse de la Région. La mangrove et les espaces forestiers, tels que les palmerais et les plantations d’anacardier, sont de véritables emblèmes de la Région. D’autant que l’on constate moins de discours catastrophistes sur l’évolution climatique qu’à une certaine époque. La pluviométrie est d’ailleurs meilleure que dans les années 1970-1985. Les très nombreux fleuves et rivières constituent un véritable système sanguin de l’économie halieutique de la région. Ce qui n’empêche pas de constater un large décalage entre les moyens publics consacrés aux « grands projets » de riziculture inondée ayant finalement donné de faibles résultats…
Autant de sujets qui sont abordés plus en profondeur dans les actes de la rencontre du 23 novembre !

Autant de sujets qui sont abordés plus en profondeur dans les actes de la rencontre du 23 novembre !


Documents à télécharger

Les actes de la rencontre du 23 novembre
Actualités
Approvisionner les cantines scolaires de Dakar en produits locaux et sains ! (en documentaire)
A Dakar, seules 1,7% des écoles primaires disposent d’une cantine scolaire. 1 enfant sur 2 arrive à l’école le matin sans avoir pris de petit déjeuner et 1 sur 3 souffre de carence en vitamines et minéraux. Pourtant la région de Dakar est une zone de production (...)...
Les paysannes, artisanes d’une huile de palme durable
En Guinée-Bissau et au Sénégal, grâce au soutien du CFSI et de la fondation de France, le Grdr accompagne des groupements de femmes qui produisent une huile de qualité issue de palmiers sauvages. Ces arbres sont, pour la plupart, intégrés à des agrosystèmes forestiers (...)...
Appel à communication : "Migrations au service des développements du territoire"
Largement engagés dans la recherche-action sur les mobilités ouest-africaines, le Grdr, l’IFAN-UCAD de Dakar, l’Université de Nouakchott Al Asriya et Alianza Por la Solidaridad prévoient d’organiser un forum "Migration et Développement", les 27-28 juin prochain à (...)...

> voir toutes les actualités