Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Jeunesse et Pouvoir d’Agir

Au Mali, des changements socioculturels profonds ont bouleversé le tissus social et le capital humain, détérioré les rapports intra-communautaires et intergénérationnels ainsi que les relations avec les autorités locales.
De plus, la population est jeune puisque les 15 à 35 ans représentent 31% de la population et 21% ont moins de 15 ans ( source : Politique cadre de développement de la jeunesse). Une jeunesse nombreuse mais insuffisamment valorisée, livrée à elle-même et en mal d’insertion économique et professionnelle.

Les objectifs du programme Jeunesse et Pouvoir d’agir

Le programme Jeunesse et Pouvoir d’Agir propose de :
- Contribuer au renforcement de la paix et de la stabilité du processus démocratique au Mali
- Promouvoir les valeurs démocratiques fondées sur un exercice d’une citoyenneté active et sur un "vivre ensemble" partagé par l’ensemble de la société et porté par les jeunes générations maliennes

Ce programme ciblera 200 jeunes porteurs d’initiatives citoyennes ou étudiants et
18 organisations de jeunesses maliennes en binôme avec 18 organisations locales maliennes accompagnatrices (ONG, organisations paysannes, organisations communautaire de base). Les jeunes français (d’origine malienne) sont également concernés.

Les activités du programme Jeunesse et Pouvoir d’agir

- Réalisation de 10 études portées par les jeunes sur leur vécu en tant que citoyen au regard des relations intergénérationnelles et sur les questions d’identité et de citoyenneté (régional, national ; socio-culturel)
- organisation de sessions de formation sur les droits civiques et le renforcement de capacité des jeunes (citoyenneté et pouvoir d’agir)
- organisation d’ateliers régionaux de forum et élaboration d’un plan d’action pour garantir la cohésion sociale et la réconciliation
- recensement des expressions citoyennes de la jeunesse malienne, valorisation des initiatives innovantes des jeunes lors des 20 ateliers-débats, mise en place de 18 initiatives jeunesse sur la citoyenneté et le vivre-ensemble portées par des groupes de jeunes en région et en capitale
- visites d’échanges (au Mali entre les différentes régions, avec de jeunes français d’origine malienne)

Les Résultats en 2016

-  Une étude sur les pratiques de citoyenneté et de vivre-ensemble dans les 5 zones d’intervention de la région de Kayes est en cours auprès de 84 personnes membres d’organisations de jeunes, d’organisations de femmes ou représentants des services techniques (enseignements, agent de santé, de la jeunesse), les leaders communautaires, les élus, les représentants de l’administration (Préfet, Sous-préfet) les migrants de retour
-  Un recensement des organisations des jeunes de la Région de Kayes est en cours. Il apparait que les domaines d’intervention de ces organisations sont divers : développement, citoyenneté, gouvernance, agriculture, éducation, assainissement, culture, sport…
-  23 jeunes (dont 6 jeunes femmes) ont bénéficié de 2 formations sur les droits civiques et « empowerment »
-  Fin 2016, le financement en cascade d’Initiatives de jeunes a débuté. Ce financement a pour objectif de soutenir des dynamiques associatives portées par des jeunes et de les renforcer. Les dossiers sélectionnés le sont sur la base d’un cahier de charges strictes.

Partenaires de mise en oeuvre

- CCFD-TS
- ACORD
- AZHAR ONG


Ce programme est financé par :


Agenda du Grdr
4
juillet
Forum : "Les migrations au service du développement des territoires en Mauritanie"
29
juin
Table-ronde "La contribution de la société civile et de la diaspora au développement de la région de Cacheu"
> voir tout l'agenda
Actualités
Une nouvelle parution : la monographie de la région Cacheu (Guinée-Bissau)
A l’instar de la Guinée-Bissau dans son ensemble, Cacheu est une région dont on parle peu si ce n’est pour évoquer l’impact des difficultés politiques du pays sur le territoire. Quand elle n’est pas ignorée, elle pâtit d’une image plutôt négative parmi les personnes qui (...)...
ONG et experts internationaux s’accordent pour dénoncer les insuffisances de la politique française
Paris, le mercredi 6 juin 2018 – Les experts du comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE ont dévoilé, ce jour, leur rapport de bilan de la politique française de solidarité internationale(2013-2017). Coordination SUD salue cette analyse qui fait largement écho aux (...)...
l’Europe consacre des moyens nécessaires à la politique extérieure mais fragilise l’aide au développement
Paris, le mercredi 2 mai 2018 – La Commission européenne vient de présenter son projet de cadre financier pour la période de 2021-2027. Coordination SUD et CONCORD se réjouissent de l’augmentation prévue des ressources financières consacrées à l’action (...)...

> voir toutes les actualités