Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Gestion Intercommunale de l’Environnement pour l’adaptation agro-sylvo-pastorale au changement climatique ((GITE)

Le projet de Gestion Intercommunale de l’Environnement pour l’adaptation agro-sylvo-pastorale au changement climatique (GITE) vise à accompagner des initiatives intercommunales au Gorgol et au Guidimakha dans des territoires frontaliers du Mali (oued Karakoro) et du Sénégal (fleuve Sénégal) pour la gouvernance durable des ressources agro-halio-sylvo-pastorales dans un contexte marqué par des incertitudes climatiques croissantes et des mutations démo-économiques rapides.

Le GITE sera mis en œuvre par un consortium de structures internationales (Grdr, Acting For Life- AFL) et nationales (Tenmya, Groupement National des Agro-Pasteurs GNAP) agissant sur la base de complémentarités sectorielles. Le GRDR, chef de file rompu à la gestion de projets multi-acteurs, mettra à disposition des parties prenantes sa connaissance du contexte et ses références acquises à travers plus de vingt années d’accompagnement des processus de développement local, de la décentralisation et de l’aménagement du territoire pour la production agro-halio-sylvo-pastorale. Tenmya apportera de son côté une expertise dans le champ des aménagements d’eaux de surface issue de sa longue expérience d’ingénierie hydraulique dans le contexte du sud mauritanien. Enfin, AFL partagera les démarches probantes de soutien à un développement pastoral durable issues de son expérience dans plusieurs pays du Sahel (Burkina, Mali, Niger, Sénégal, Mauritanie) de même que le GNAP en Mauritanie.

Le GITE vise spécifiquement à “Appuyer les initiatives locales contribuant à une gestion intelligente du potentiel agrosylvopastoral face au climat”.
Trois initiatives territoriales visant l’amélioration des conditions de vie des populations par une gouvernance locale des ressources naturelles solide et légitime feront l’objet d’une attention particulière du fait du soutien continu que des élus locaux et des leaders associatifs y ont apporté. Celles-çi ont émergé sur la base de diagnostic multi-acteurs et d’une planification concertée dans le cadre d’actions antérieures. L’initiative Karakoro rassemble 7 communes dans le Guidimakha (Khabou, Baediam, Soufi, Boully, Ould Yengé, Aweinatt et Lahraj). La deuxième réunit les 3 communes du Guidimakha riveraines du fleuve Sénégal (Wampou, Gouraye et Khabou). La troisième concerne deux communes du sud du Gorgol (Djéol et Tokomadji). Les trois communes de l’Assaba situées en amont du Karakoro (Tena, Hamoud et Blajmil) seront associées au volet pastoralisme.
Le consortium agira dans une perspective de renforcement des capacités des acteurs clés des territoires dans la gestion des ressources agro-halio-sylvo-pastorales et dans l’aménagement du territoire. Les groupes cibles du GITE sont : les communes et intercommunalités, associations locales de gestion des ressources naturelles (OGRN), organisations (agro)-pastorales, services déconcentrés de l’environnement, de l’élevage et de l’agriculture, associations issues de la diaspora.

Cet objectif de renforcement de capacités sera atteint à travers la mise en place d’une démarche associant les parties prenantes aux phases de diagnostic et de planification dans un cadre multi-acteurs et en donnant l’opportunité à celles-ci de mettre en œuvre des activités ayant des impacts concrets sur l’état des ressources naturelles et le niveau socio-économique des familles les plus vulnérables et de rendre compte de leurs activités à des tiers.

Quatre résultats complémentaires principaux sont visés :

Le 1er axe vise à “renforcer les capacités des Organisations Professionnelles (OP), Collectivités Locales (CL) et Services Techniques (STD) de l’Etat dans la gestion locale des ressources naturelles (y compris foncier) face aux changements climatiques (CC) grâce à une connaissance partagée des enjeux au niveau local et transfrontalier” (résultat 1). Il consiste à créer des références partagées et consolider un cadre normatif et institutionnel local pour la GRN à partir de l’existant : co-production de connaissances cartographiées relatives à l’occupation du sol et l’état des ressources naturelles, plans environnementaux de territoire, opérationnalisation des intercommunalités (administration, fiscalité, plaidoyer, etc.) et renforcement de capacités des OLGRN.

Le 2ème axe doit se traduire par une “amélioration de la gestion des ressources naturelles - RN (eau, sol, forêt) à travers la mise en œuvre de projets territoriaux collectifs” (résultat 2). Dans la continuité de l’axe 1 et de références issues de projets antérieurs , des actions concrètes spécifiques à chaque territoire ayant pour objet la lutte contre la dégradation de l’environnement à travers un soutien des groupes cibles dans la mise en place de mécanismes de leur gestion durable seront mises en oeuvre.

Le 3ème axe a pour objectif de “renforcer la sécurité alimentaire et les capacités de résilience des habitants les plus vulnérables face aux changements climatiques à travers l’amélioration de leurs capacités à valoriser des RN” (résultat 3). Cet axe consiste à apporter aux agropasteurs un appui-conseil pour l’adaptation des modes de valorisation des ressources naturelles dans une perspective de résilience et de sécurité alimentaire (animation de réseaux en agro-écologie, accompagnement des OP dans les services aux agropasteurs, valorisation des PFNL). Il reposera, comme l’axe 2, sur les éléments ressortant de la situation de référence établie dans le cadre de l’axe 1.

Le 4ème axe vise à “capitaliser in vivo et partager les références probantes issues de l’action” (résultat 4). Il s’agira de construire, des le démarrage du projet, un dispositif d’analyse des initiatives passées, présentes et futures afin de permettre aux acteurs d’auto évaluer les actions et de les partager.


Agenda du Grdr
20
novembre
Forum : Insertion socioprofessionnelle des primo-arrivants et réfugiés : Des orientations nationales aux pratiques locales inspirantes
9
novembre
Atelier de partage avec la diaspora : "Construire ensemble l’avenir du Diembering et du Diassing"
7
novembre
Conférence en ligne : « Pratiques innovantes d’accompagnement des entrepreneurs migrants »
> voir tout l'agenda
Actualités
Coup de pouce OSIM : Focus sur les projets sélectionnés !
Le coup de pouce aux Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations est un appel à projets qui a été organisé dans le cadre du projet « ODD et Migrations ». Lancé en fin d’année 2018, cet appel à projets apporte un co-financement de 2 500 euros pour (...)...

> voir toutes les actualités