Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Les migrations au service du développement des territoires
Image / illustration

Le 6 juillet 2018, le Grdr organisait, en partenariat avec l’IFAN-UCAD, APS et l’Université de Nouakchott Al Asriya-Faculté des Lettres et des Sciences Humaines un forum intitulé

"LES MIGRATIONS AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES"

(A la chambre de de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie (CCIAM) à Nouakchott)

Largement engagés dans la recherche-action sur les mobilités ouest-africaines, le Grdr, l’IFAN-UCAD de Dakar, l’Université de Nouakchott Al Asriya et Alianza Por la Solidaridad ont choisi de partager lors de ce forum et de mettre en débat la production de connaissance issue du projet « Migration et Développement en Mauritanie » (MIDRIM).

En effet, les migrations humaines occupent une place grandissante dans les débats de société, mais aussi dans la coopération internationale. Elles sont l’objet de controverses parfois vives, qui amènent à s’interroger sur les fondements de tant de passion et de débats.

La Mauritanie, pays d’à peine quatre millions d’habitants situé aux confins du Maghreb et de l’Afrique de l’ouest, possède une forte tradition de mobilité interne et externe. Le pays est aussi une destination pour de nombreux migrants ouest africains, et connait depuis quelques années un afflux de réfugiés maliens fuyant l’insécurité grandissante de leur pays. S’ajoutent à cet afflux exceptionnel de migrants, le mouvement régulier des travailleurs saisonniers, la transhumance, le déplacement de riverains transfrontaliers, les migrants internationaux de retour, ainsi que la présence d’une diaspora importante résidante tant en Afrique qu’en Europe, et dans une moindre mesure, dans les pays du Golfe et aux Etats Unis.

Face aux nombreux défis liés à la gestion des mobilités humaines, l’Etat mauritanien a élaboré une stratégie de gestion de la migration en partenariat avec l’Union Européenne, ainsi que la CEDEAO. Adoptée en 2010, la Stratégie Nationale de Gestion de la Migration fait aujourd’hui l’objet d’une réactualisation de son plan d’action. Les constats partagés ont mis en évidence la nécessité de développer une vision globale et inclusive de la gestion des migrations basées sur les droits des migrants ainsi que la promotion d’une réelle participation des acteurs de la société civile mauritanienne et des mauritaniens de l’étranger au développement des territoires.

Les profils migratoires qui ont été produits dans le cadre de ce projet sont accessibles en suivant ce lien


Documents à télécharger

Actes du forum
Agenda du Grdr
26
septembre
Assemblée générale du Grdr
> voir tout l'agenda
Actualités
Appel d’offre : Etude et représentation géographique de l’engagement des Tunisiens résidant à l’étranger
Le Grdr recherche un.e consultant.e pour réaliser la 3e partie de l’étude « Photographies et mutations de la diaspora tunisienne en Europe. Etude et représentation géographique de l’engagement des Tunisiens résidant à l’étranger (TRE), depuis 70 ans, entre (...)...
"Les Transfrontaliers" un roman pour rêver au "monde d’après"
Pour fêter son cinquantenaire, notre association, le Grdr a confié à l’un de ses adhérents, François Dibot, écrivain, le soin de conter à sa façon ce que cinquante années d’actions et de projets dans la solidarité internationale ont pu produire dans notre (...)...
Crise alimentaire et COVID-19 : quelle relocalisation voulons-nous ?
La crise du covid-19 a mis à nu les faiblesses de notre système agricole et alimentaire mondialisé. Face à ce constat, l’idée d’une « relocalisation » de nos productions a le vent en poupe. Mais comment mettre en œuvre une relocalisation solidaire et juste, (...)...

> voir toutes les actualités