Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Coordination Sud s’indigne de la volonté de Marine Le Pen de supprimer la coopération internationale régionale

Communiqué de presse de Coordination SUD

9 décembre 2015

Paris, le mercredi 9 décembre 2015– Le 7 décembre, Marine Le Pen, tête de liste pour les élections régionales dans la région Nord-Pas de Calais-Picardie, a déclaré vouloir supprimer toute la coopération internationale de la région si elle élue*. Coordination SUD, qui rassemble les ONG françaises de solidarité internationale, s’indigne de ce propos.

Contrairement à ce qu’affirme Marine Le Pen, la solidarité internationale ne s’oppose pas à la solidarité nationale. Les défis qui se posent aux territoires régionaux résonnent au diapason de ceux du monde : emploi, inégalités, vivre ensemble, droits humains, migrations, développement territorial durable, pour n’en citer que quelques-uns.

Pour Philippe Jahshan, président de Coordination SUD : « La coopération internationale des régions, de territoire à territoire, ce n’est pas un appauvrissement où l’on prendrait à des habitants de régions françaises pour donner à l’étranger, c’est au contraire un enrichissement mutuel, qui permet des apprentissages, des échanges d’expériences et la promotion d’un monde durable partout ». La solidarité est, par ailleurs, une valeur républicaine défendue par une majorité de concitoyens.

Marine Le Pen a pris comme exemple le don de moustiquaires pour lutter contre le paludisme dans les prisons sénégalaises. La lutte contre le paludisme, comme contre toutes les pandémies, c’est justement s’attaquer à une maladie qui frappe ou peut frapper l’ensemble du monde, et aussi en France. Les moustiques se moquent des frontières.

S’engager dans la solidarité internationale, notamment grâce à l’action des régions, c’est permettre à des jeunes d’enrichir leur expérience, et d’accroître très significativement leur possibilité de trouver un emploi. Faut-il priver les jeunes habitants en région Nord-Pas de Calais-Picardie de cette chance ? S’engager dans la solidarité internationale, c’est aussi une formidable occasion de partager un monde en continuelle évolution, interdépendant et nécessairement solidaire.

Enfin, Coordination SUD rappelle que le financement des collectivités territoriales pour la solidarité internationale bénéficie aussi aux acteurs associatifs de ces mêmes collectivités. Pour un euro dépensé par les collectivités, les ONG lèvent 80 € en provenance d’autres financeurs**. Les acteurs de la solidarité internationale en régions contribuent ainsi au dynamisme de leur territoire, par la création d’emplois et la contribution à la cohésion sociale.

* Agence France Presse, 7/12/2015, repris notamment par La Voix du Nord.
** Argent et associations de solidarité internationale 20016-2011, AFD-MAEDI-Coordination SUD, mai 2015.


Agenda du Grdr
22
juin
Assemblée générale annuelle du Grdr
15
mai
Forum des Ecosystemes du littoral - vers des territoires du littoral ouest africain dynamiques et resilients aux chocs sociopolitico climatiques
14
mai
Forum Normandie - L’accès des séniors immigrés aux dispositifs de droit commun en Seine-Maritime : Enjeux et Perspectives
> voir tout l'agenda
Actualités
Retour sur le festival Mangal en vidéo
Du 23 au 25 novembre 2023, le Festival Mangal, organisé dans le cadre du projet PAP-Bio de l’Union européenne "Gestion des forêts de mangroves du Sénégal au Bénin", a connu un vif succès. Cet événement a permis de sensibiliser le public à la préservation de la biodiversité (...)...
Appel à candidature pour consultance "Définition du cadre stratégique du Grdr"
Dans le cadre de la « définition collective de son futur cadre stratégique 2025-2029 », l’association Grdr Migration-Citoyenneté-Développement a obtenu un soutien du Fonds de renforcement institutionnel et organisationnel (FRIO, Coordination SUD-AFD) pour les OSC, et lance (...)...
Portrait de territoire - Bakel, ville frontière
Située stratégiquement le long du fleuve Sénégal, Bakel a été un acteur clé du commerce colonial, traitant la gomme, le mil et l’or. Aujourd’hui, avec ses vastes plaines inondables, elle se profile comme le grenier de la région de Tambacounda malgré les défis liés à la (...)...

> voir toutes les actualités