Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Coup de rabot sur le financement de la solidarité internationale : un arbitrage inacceptable et incompréhensible !

Coordination SUD, réseau dont le Grdr fait partie, a rédigé un communiqué de presse suite à la présentation par Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, d’un plan prévoyant une réduction de l’aide publique au développement française pour réduire le déficit budgétaire en fin d’année. Pour Coordination Sud cet arbitrage est incompréhensible et inacceptable. Elle intervient moins d’une semaine après la réduction de l’assiette de la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) par le gouvernement, qui contribue à plus de 20% à l’effort budgétaire français pour la solidarité internationale.

Paris, le mardi 11 juillet 2017 – Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics vient d’annoncer son plan pour dégager 4,5 milliards d’euros d’économie d’ici la fin de l’année. Coordination SUD et ses ONG membres sont consternées et vent debout face au projet annoncé de réduire à peau de chagrin le budget de l’aide publique au développement.

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a communiqué ce matin la première version de son plan pour réduire le déficit public. 282 millions d’euros d’économie sont prévus pour le ministère des Affaires étrangères dont plus de la moitié à l’aide publique au développement.
Pour Philippe Jahshan, président de Coordination SUD, ce projet du gouvernement est tout bonnement inadmissible « Après avoir saboté la taxe sur les transactions financières, c’est au tour du budget de la solidarité internationale. En moins d’une semaine Emmanuel Macron revient sur ses engagements et sacrifie deux leviers essentiels de son financement. C’est inacceptable, comment dans ces conditions porter crédit aux annonces offensives du président sur le climat. Trop c’est trop ! ».
« Si cette nouvelle coupe budgétaire devait être confirmée, le budget de l’aide publique au développement atteindrait un niveau historiquement bas, ce dès le début du quinquennat d’Emmanuel Macron. Alors qu’il s’était pourtant engagé à allouer 0,7 % du revenu national brut à l’APD d’ici 2025, cette coupe drastique aura des conséquences dramatiques sur des millions de vies humaines », dénonce Claire Fehrenbach, administratrice de Coordination SUD et directrice générale d’Oxfam France.


Agenda du Grdr
22
juin
Assemblée générale annuelle du Grdr
> voir tout l'agenda
Actualités
Appel d’offre : Appui à la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation orienté changement
I. Contexte du programme 1. Le contexte mauritanien Une population majoritairement jeune La Mauritanie, loin d’avoir achevé sa transition démographique, a vu sa population doublée en 2013. Celle-ci est très jeune, puisque 60% de la population a (...)...
PLANTA, une plateforme pour centraliser les données sur la mangrove en Guinée-Bissau
Dans le cadre du programme PGFM (UICN_ PAPBio C1-Mangroves), le Grdr/collectif 5 deltas à soutenu une initiative mise en œuvre par Bosque y Communidade porté par la Plateforme Nationale des Paysages de Mangroves de Guinée Bissau (PLANTA) à travers l’élaboration d’une (...)...
Retour sur le festival Mangal en vidéo
Du 23 au 25 novembre 2023, le Festival Mangal, organisé dans le cadre du projet PAP-Bio de l’Union européenne "Gestion des forêts de mangroves du Sénégal au Bénin", a connu un vif succès. Cet événement a permis de sensibiliser le public à la préservation de la biodiversité (...)...

> voir toutes les actualités