Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
Chargé(e) des activités Migration-Développement sur le « double-espace » Europe-Tunisie. (jusqu’au 15 janvier 2019)

Titre du poste : Chargé(e) des activités Migration-Développement sur le « double-espace » Europe-Tunisie.
Projet : Gestion Locale des Migrations en Tunisie (UE-AFD).
Type de contrat : CDD (NB : Profil issu de la diaspora tunisienne spécialement considéré).
Zone d’intervention : France, déplacements fréquents en région ; Missions en Europe/Maghreb.
Calendrier  : Poste à pourvoir au 1er février 2019
Pour accéder à la fiche de poste détaillée, cliquer ici

Liens hiérarchiques et fonctionnels, rôles et description des tâches

Dans le cadre du projet « Intégration des questions migratoires au niveau local en Tunisie », le/la chargé(e) des activités Migration-Développement sur le « double-espace » Europe-Tunisie, salarié du Grdr (de droit français), travaillera :
-  sous la responsabilité hiérarchique du référent thématique « Migration et Développement » du Grdr (basé à Montreuil),
-  sous la responsabilité opérationnelle du coordinateur technique du Grdr (basé à Tunis), et
-  en étroite coopération avec la responsable du Projet « Gestion Locale des Migrations » (Mercy Corps, basée à Tunis) ainsi qu’avec l’ensemble des chargés de mission du projet sur les quatre territoires pilotes.

Il/Elle aura pour tâche d’établir et consolider, dans toutes les activités du projet, les liens permettant de promouvoir le rôle des migrants dans le champ du co-développement et de la co-opération.
Plus particulièrement, il sera chargé de mener les activités prévues sur les territoires de destination des Tunisiens résidents à l’étranger (TRE) en France, mais aussi Allemagne et en Italie en lien avec le chef du projet et avec les équipes de chargés de mission de Mercy Corps en Tunisie.

Résultat 1 Les profils migratoires territoriaux sont élaborés et partagés dans des cadres de concertation locaux
Les activités du Résultat 1 visent à améliorer la connaissance des acteurs locaux de la situation migratoire de leur territoire :
R1. A1 Activité 1.1 Formation des acteurs locaux sur les questions « migration-développement » et les méthodologies du projet.
R1. A2 Activité 1.2 Réalisation de profils migratoires territoriaux et mise en place de cadres de concertation (méthodologie et outils d’animation Grdr).
La dimension « double-espace » permettra de compléter les profils migratoires territoriaux. Il s’agira de :
-  Mener une étude mapping d’identification des compétences de diaspora tunisienne en France, notamment issue des territoires ciblés (histoire, déterminants des départs, géographie des parcours, répartition spatiale et organisation en réseaux, recensement des compétences acquises) [TDR, mobilisation de l’expertise, supervision des travaux d’enquête, de structuration des données et d’analyse des informations ; typologie des acteurs, de leurs initiatives et de leurs compétences] ;
-  Comprendre et analyser collectivement les dynamiques « Migration-Développement » qui relient les TRE à leurs territoires d’origine (structuration et vie associative, projets migration-développement) par l’organisation de thé-palabres thématiques [méthodologie Grdr] ;
-  Renforcer les capacités des ressortissants sur les questions « Migration-Développement » (formation sur la compréhension des enjeux de la décentralisation, gestion du cycle de projet M&D, mobilisation de partenariats de coopération décentralisée et de solidarité internationale…).
Ces activités seront menées en partenariat avec les différents services consulaires tunisiens et notamment les Bureaux de l’OTE présents en France et en Europe.
Le programme pourra prévoir la mise en œuvre d’activités didactiques (film, exposition) autour de la problématique M&D (en lien avec le chargé de communication du Grdr).

Résultat 2 Les autorités locales intègrent les migrations comme facteur clef des plans locaux de développement
Les activités du Résultat 2 visent à renforcer la prise en compte des enjeux migratoires dans les stratégies de développement local.
R2.A1 Activité 2.1 Animation de cadre de concertation locaux pluri-acteurs pour l’élaboration de plans d’actions locaux « migration-développement ».
R2.A2 Activité 2.2 Organisation de missions « double-espace » à la rencontre de la diaspora et des partenaires de coopération internationale.
R2.A3 Activité 2.3 Mise en place de centres de ressources sur les migrations.
La dimension « double-espace » permettra d’optimiser la participation des TRE dans l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies de développement local M&D des 4 territoires pilotes. . Il s’agira de :
-  Organiser et accompagner les missions Double-Espace entre la Tunisie et l’Europe.
-  Inventer les processus de concertation sur le « double-espace » en valorisant les technologies de la communication (skype, whatsapp, Viber) et les réseaux sociaux.
-  Accompagner les projets de co-développement local (M&D) prioritaires (montage, recherche de financements, promotion…).
Les dimensions « double-espace » des activités liées aux résultats 3 et 4 (cf. ci-dessous) seront à préciser avec l’équipe de Mercy Corps durant la mise en œuvre du projet. Elles se feront en lien avec les ressortissants et les partenaires de coopération. Elles pourront mobiliser les équipes du Grdr en France.

Résultat 3 Des services d’appui à l’insertion socio-professionnelle des jeunes (femmes et hommes) sont développés.
Les activités du Résultat 3 visent à renforcer l’écosystème local d’appui à l’insertion socio-professionnelle, l’un des principaux déterminants de l’émigration chez les jeunes tunisiens.

Résultat 4 Des projets favorisant l’engagement des populations et de la diaspora dans la vie de leurs territoires sont soutenus.
Les activités du Résultat 4 ciblent le renforcement de la résilience communautaire : il s’agit d’impacter la situation sociale, culturelle et citoyenne des territoires, de renforcer l’engagement des populations vulnérables, de créer du lien social et de faciliter l’émergence de projets en lien avec les migrant(e)s.

A NOTER : Le/la chargé(e) des activités Migration-Développement sur le « double-espace » Europe-Tunisie, sera amenée à travailler en relation étroite avec différents partenaires en Tunisie et en Europe et à réaliser plusieurs missions en Tunisie et des déplacements fréquents en France et en Europe.

Profil recherché

Formation
• Diplôme universitaire (minimum BAC+4) : en développement local, sciences politiques, géographie, économie du développement, etc.
Compétences recherchées / Connaissances requises
• Expérience de 3 ans minimum en gestion de projets « migration-développement » (Afrique du Nord et/ou Sahel).
• Très bonne connaissance de la Tunisie (notamment des régions et territoires ciblés) et/ou de la diaspora tunisienne.
• Aptitude confirmée à travailler en pluri-acteurs : institutionnel, politique, associatif, économique.
• Bonne connaissance des outils du développement local, des techniques d’animation et de transfert de connaissances (formation).
• Expérience avérée en matière de programmation, supervision et reporting d’activités.
• Expertise en gestion et suivi d’étude (rédaction de TDR, élaboration de questionnaires, collecte de données, gestion de base de données, analyse de l’information).

Compétences complémentaires qui présenteraient un avantage certain
• Connaissance des cadres juridiques sur les problématiques migratoires et de leurs évolutions en Europe et au Maghreb et sur les principes/dispositifs de coopération décentralisée.
• Maitrise de l’arabe (notamment parlé).

Aptitudes / Contraintes
• Rigueur et autonomie dans le respect des taches déléguées (cahier des charges, feuille de route).
• Excellentes capacités à l’oral et à l’écrit, notamment d’analyse et de synthèse.
• Sens de l’organisation : temps de travail, logistique évènementielle, gestion partenariale.
• Capacité de travail en équipe pluridisciplinaire et multiculturelle.
• Sens de la communication multi acteurs : écoute, souplesse, adaptation.
• Contraintes : forte mobilité et disponibilité fréquemment requise en soirée et week-end.

Lieu d’affectation et salaire

Localisation : Basé à Montreuil (Ile de France) ; Déplacements fréquents en régions et en Europe/Tunisie.
Salaire : Suivant grille du Grdr en vigueur.

Candidature et modalités de recrutement :

Les candidat(e)s sont invité(e)s à envoyer par courriel leur curriculum Vitae (CV), une lettre de motivation et 3 contacts de référence que le Grdr pourra solliciter, en suivant scrupuleusement ces indications :
Objet : Recrutement CM Double-Espace – Grdr Europe-Tunisie
A : detunisierecrutement@grdr.org et olivier.lemasson@grdr.org
AVANT LE : Mardi 15 janvier 2019, à 20 h.
ENTRETIEN ORAL : Entre le 21 et le 28 janvier 2019 (au Grdr, à Montreuil).
PRISE DE POSTE : 1er février 2019 (au Grdr).


Documents à télécharger

Fiche de poste Chargé de mission - "double-espace" Europe - Tunisie
Agenda du Grdr
20
novembre
Forum : Insertion socioprofessionnelle des primo-arrivants et réfugiés : Des orientations nationales aux pratiques locales inspirantes
9
novembre
Atelier de partage avec la diaspora : "Construire ensemble l’avenir du Diembering et du Diassing"
7
novembre
Conférence en ligne : « Pratiques innovantes d’accompagnement des entrepreneurs migrants »
> voir tout l'agenda
Actualités
Le Grdr recrute !
Le Grdr propose régulièrement de nouvelles offres d’emplois ! N’hésitez pas à candidater si vous pensez avoir le profil et si vous souhaitez rejoindre notre équipe et notre projet associatif. Sinon, pensez à diffuser dans vos réseaux ! Coordinateur-trice antenne (...)...
Rencontre-débat municipalisme et solidarité internationale
Rencontre-débat organisée par le CRID et l’AITEC : Municipalisme et solidarité internationale Mardi 26 novembre de 14h à 18h30 au CICP, 21 ter rue Voltaire Paris 11ème (métro Voltaire ou Nation). L’AITEC et le CRID vous invitent à une rencontre sur le (...)...
Mobilisons-nous pour la vie associative
MOBILISONS-NOUS POUR LA VIE ASSOCIATIVE Gabriel Attal, secrétaire d’Etat à la vie associative, rappelait le 30 octobre dernier à l’Assemblée nationale : « Les associations ne sont pas un coût mais une chance. Pour notre pays et notre économie. » En effet, les (...)...

> voir toutes les actualités