Grdr Migration-Citoyennete-Developpement
Les migrations, une ressource durable pour des territoires solidaires
Bouton menu
TripAfro : La plateforme de tourisme durable qui révèle le Sénégal autrement

Roseline Ngom est une jeune entrepreneuse qui a lancé TripAfro il y a un an. Sa plateforme promeut un tourisme durable au Sénégal en proposant des expériences immersives, équitables et respectueuses de l’environnement. Avec plus de 2000 voyageurs satisfaits, TripAfro joue un rôle important dans le tourisme responsable en Afrique de l’Ouest.

Comment avez-vous eu l’idée de créer TripAfro ?

Après un séjour au Sénégal en décembre 2019, j’ai réalisé le potentiel touristique étonnant du pays, pourtant peu promu sur les réseaux sociaux. C’est ainsi que j’ai eu l’idée de créer la première plateforme promouvant le tourisme durable, équitable et solidaire au Sénégal. Les voyages proposés par TripAfro mettent l’accent sur l’immersion culturelle et les échanges interculturels. Les voyageurs ont l’occasion de rencontrer les populations locales, de découvrir des traditions et coutumes uniques, de savourer la délicieuse cuisine locale et de participer à des activités culturelles et de loisirs. TripAfro offre une variété de services en travaillant principalement avec les acteurs locaux. Nous démarchons les guides et les hôtels, en privilégiant les initiatives écologiques grâce à notre dimension axée sur l’écotourisme.

Quelles sont les expériences que vous proposez ?

Nos offres vont des excursions d’une journée, où l’on peut visiter plusieurs lieux en une journée, jusqu’aux week-ends touristiques. Nous proposons également des circuits de cinq à huit jours. En outre, nous organisons des événements touristiques, tels que le Salon des cuisines du monde qui se tiendra en décembre, mettant en avant la gastronomie sénégalaise et internationale. Nous mettrons l’accent sur la communication à travers deux grands événements et un documentaire axé sur le cinéma et le tourisme, car le cinéma connaît une expansion au Sénégal et constitue un excellent moyen de promouvoir le pays. Nous prévoyons un documentaire vlog, ainsi que deux autres grands événements.

Qu’aimeriez-vous que vos clients retiennent de leur expérience avec TripAfro ?

Nous souhaitons que nos clients retiennent avant tout la facilité de réservation. Nous avons veillé à rendre la plateforme très accessible. Qu’il s’agisse de l’utiliser sur un téléphone ou un ordinateur, nous voulons que les utilisateurs puissent trouver et réserver une excursion ou une région qui les intéresse en moins de cinq minutes. Notre plus grande satisfaction réside dans le fait d’avoir permis à plus de 2000 clients de voyager grâce à nos propres moyens, en développant notre plateforme, en lançant des voyages et en élargissant notre réseau sur les réseaux sociaux. Nous comptons une communauté de 20 000 abonnés sur Instagram et 30 000 sur Facebook. C’est une fierté personnelle d’avoir réussi à réaliser tout cela sans accompagnement financier, en avançant par mes propres moyens pour tester l’idée et faire voyager plus de 2000 personnes.

En ce qui concerne les excursions gastronomiques, nous collaborons avec des prestataires de services que nous démarchons. Nous disposons également d’une petite équipe de recherche et développement qui nous permet de rechercher des offres inexistantes au Sénégal, mais présentes ailleurs, afin de les adapter au contexte sénégalais. C’est ainsi que nous avons eu l’idée d’organiser un salon de la gastronomie, car le tourisme et la gastronomie sont étroitement liés. Cela nous permettra d’attirer davantage de personnes au Sénégal, en mettant en avant différentes cuisines provenant de divers pays, pour montrer leur savoir-faire et participer à des forums lors de ce salon.

Comment TripAfro met-il en avant l’écoresponsabilité auprès des utilisateurs de votre plateforme ?

Nous proposons des vacances véritablement écoresponsables, axées sur le respect de l’environnement, notamment dans certaines régions où ce type de tourisme est mis en avant, comme le Sine Saloum et la Casamance. Par exemple, lors d’une excursion, nous encourageons la plantation de mangroves et d’autres petites plantes. De plus, nous favorisons certains types d’hébergement, tels que les écolodges. Ainsi, nous promouvons des vacances écoresponsables en faisant des choix avisés concernant les lieux que nous proposons.

Quels sont vos objectifs à long terme sur le plan économique et sociétal ?

Nous avons réalisé un chiffre d’affaires d’environ 30 000 euros l’année dernière, ce qui représente une croissance de 120 % par rapport à l’année précédente. Cela montre que nous avons trouvé une méthode efficace pour certaines de nos activités, car les excursions en font partie. Pour d’autres activités, nous les avons mises en attente en attendant d’obtenir un financement approprié. Notre objectif pour 2023 est d’atteindre une augmentation de 200 % par rapport à l’année précédente, maintenant que nous avons identifié la bonne méthode et que nous savons comment accroître notre chiffre d’affaires et notre marge bénéficiaire. Une autre personne a rejoint notre équipe, nous sommes donc maintenant quatre personnes au total, dont trois travaillent à plein temps au Sénégal, tandis que je suis basée ailleurs. Nous sommes une équipe de deux femmes et deux hommes.

Si vous deviez décrire TripAfro en deux phrases à un client ou à un prospect potentiel, que diriez-vous ?

TripAfro est une plateforme existante depuis plus de deux ans, qui a déjà permis à plus de 2000 personnes de voyager depuis son lancement, et qui a remporté le prix Meet Africa 2. Nous sommes un projet ayant un impact social positif, car nous nous engageons à créer des expériences permettant aux communautés locales de bénéficier économiquement du tourisme tout en préservant leur identité culturelle et leur patrimoine local. Nous faisons tout notre possible pour minimiser l’impact négatif sur l’environnement en proposant des expériences réfléchies.

Quel a été le plus gros projet que vous avez géré depuis le lancement de votre plateforme ?

Notre plus grand projet a été d’organiser une excursion pour un grand groupe, Orange. Ils nous ont contactés et nous avons eu l’occasion de leur organiser une excursion. Cela a été une victoire pour nous, car pour le moment, nous n’avons pas encore lancé de véritable campagne de communication. Nous pensons que lorsque nous obtiendrons les financements nécessaires, ce projet pourra aller très loin.


Agenda du Grdr
22
juin
Assemblée générale annuelle du Grdr
15
mai
Forum des Ecosystemes du littoral - vers des territoires du littoral ouest africain dynamiques et resilients aux chocs sociopolitico climatiques
14
mai
Forum Normandie - L’accès des séniors immigrés aux dispositifs de droit commun en Seine-Maritime : Enjeux et Perspectives
> voir tout l'agenda
Actualités
Retour sur le festival Mangal en vidéo
Du 23 au 25 novembre 2023, le Festival Mangal, organisé dans le cadre du projet PAP-Bio de l’Union européenne "Gestion des forêts de mangroves du Sénégal au Bénin", a connu un vif succès. Cet événement a permis de sensibiliser le public à la préservation de la biodiversité (...)...
Appel à candidature pour consultance "Définition du cadre stratégique du Grdr"
Dans le cadre de la « définition collective de son futur cadre stratégique 2025-2029 », l’association Grdr Migration-Citoyenneté-Développement a obtenu un soutien du Fonds de renforcement institutionnel et organisationnel (FRIO, Coordination SUD-AFD) pour les OSC, et lance (...)...
Portrait de territoire - Bakel, ville frontière
Située stratégiquement le long du fleuve Sénégal, Bakel a été un acteur clé du commerce colonial, traitant la gomme, le mil et l’or. Aujourd’hui, avec ses vastes plaines inondables, elle se profile comme le grenier de la région de Tambacounda malgré les défis liés à la (...)...

> voir toutes les actualités